Un mort et trois blessés dans une fusillade rarissime à Hong Kong

FAITS DIVERS L'auteur des tirs est une femme de 44 ans qui a été arrêtée...

20 Minutes avec AFP

— 

Une femme a été tuée et trois personnes ont été blessées par balle le 26 juin 2018 dans un parc de Hong Kong.
Une femme a été tuée et trois personnes ont été blessées par balle le 26 juin 2018 dans un parc de Hong Kong. — Philip FONG / AFP

Une attaque rarissime dans l'ancienne colonie britannique réputée très sûre. Une femme a été tuée et trois personnes ont été blessées par balle mardi, dont deux grièvement, dans un parc de Hong Kong, a annoncé la police. Selon elle, il s'agirait d'un conflit familial et l'auteur des tirs est une femme de 44 ans qui a été arrêtée dans un centre commercial voisin.

«Nous pensons que la femme est l'assaillant et nous avons retrouvé une arme à feu en sa possession», a expliqué aux journalistes l'inspecteur en chef Hui Hong Kit. Une femme de 80 ans touchée à la tête est décédée à l'hôpital, a indiqué un responsable du gouvernement de Hong Kong. Une autre victime présentant une blessure à la tête est dans un état critique. Les deux autres victimes ont été touchées au bras.

«Un conflit familial»

Les premières investigations laissent penser que l'attaque s'inscrit dans «un conflit familial» et n'est pas liée au crime organisé. La femme a tiré avec un pistolet semi-automatique sur quatre personnes dans un espace vert du front de mer dans l'est de l'île de Hong Kong. Les blessés sont frères et soeurs et l'assaillante présumée est leur nièce, selon Hui Hong Kit.

Sur des images de la télévision locale, on pouvait voir un homme assis par terre, le bras en sang, tandis qu'un autre était transporté vers une ambulance. Les fusillades sont rares dans le territoire semi-autonome du sud de la Chine, où la délinquance est faible. La possession d'armes ou de munitions est illégale sauf licence spéciale. Même dans les crimes attribués aux redoutées triades, l'utilisation d'armes à feu n'est guère fréquente.