Japon: Un blogueur assassiné après une conférence sur les querelles en ligne

JAPON Le suspect est un internaute avec lequel la victime s’était disputée en ligne...

M.C. avec AFP

— 

Un policier japonais (illustration).
Un policier japonais (illustration). — YOSHIKAZU TSUNO / AFP

« Je ne suis plus agressif seulement en ligne », aurait écrit le suspect sur internet après l’attaque. Un blogueur japonais de 41 ans, connu sous le nom de Hagex, a été assassiné dimanche par un internaute avec lequel il s’était disputé en ligne, après avoir donné une conférence sur « les querelles sur internet » et la façon de les gérer.

Le meurtre de Kenichiro Okamoto, salarié d’une société de Tokyo, spécialiste de la sécurité en ligne qui avait fait quelques apparitions à la télévision, était prémédité, a indiqué la police, selon les médias locaux.

« A tous ceux qui m’ont appelé "Monsieur Stupide" »

D’après son blog, Kenichiro Okamoto donnait dimanche une conférence à Fukukoa (sud-ouest) sur « les querelles sur internet », disant vouloir « partager son expérience découlant des différends rencontrés en ligne, et sur la façon d’y répondre ». Il a été retrouvé mort dans les toilettes, atteint de plusieurs coups de couteau portés au cou et à la poitrine, selon les médias japonais. L’un des coups aurait atteint le cœur.

Le tueur présumé, qui s’est enfui à bicylette, se serait rendu à la police trois heures après les faits, justifiant son acte par le fait qu’il « détestait » le blogueur, selon la chaîne de télévision publique NHK. Un message anonyme posté sur internet après le crime, et dont les policiers tentent d’établir avec certitude qu’il a été écrit par le suspect, affirme que ceci est « sa réponse à tous ceux qui [l’]ont appelé "Monsieur Stupide" » et explique son intention de se rendre à la police. L’internet nippon est le théâtre de très nombreuses disputes, de harcèlement, émanant de personnes qui agissent souvent en masquant leur identité réelle.