Chine: Un restaurant fait faillite à cause d'une formule «à volonté» un peu trop généreuse

COMMERCE Une carte de membre à 16 euros donnait droit à un nombre de repas illimité pendant un mois. Les clients ont répondu présents. Un peu trop même…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un restaurant chinois.
Illustration d'un restaurant chinois. — 20 MINUTES/SIPA

Un restaurant de la ville de Chengdu, dans la province du Sichuan (Chine), a fait faillite en deux semaines après avoir lancé une formule à volonté le 1er juin dernier.

Le « Jiamener » avait ouvert ses portes quelques mois auparavant, raconte The Independant. Pour accroître rapidement sa clientèle, les patrons avaient imaginé des cartes de membre qui permettait à leurs détenteurs de manger autant de fois qu’ils le voulaient pendant un mois. Le tout pour 120 yuans, soit un peu moins de 16 euros.

Jusqu’à 500 clients par jour

Mais face au succès de cette formule, le restaurant a accusé 65.000 euros de perte en quinze jours et a dû cesser son activité. Certains membres ont en effet prêté leur carte à leurs proches.

Avec à la clé une affluence record dans l’établissement, qui s’est parfois trouvé dans l’obligation de servir plus de 500 convives en une journée. La file d’attente débutait à 8 heures du matin et les derniers clients ne quittaient les lieux qu’après minuit, rapporte South China Morning Post.

Les propriétaires des lieux ont vite été débordés. « On savait qu’on allait perdre de l’argent. Nous voulions agrandir notre base de clients fidèle grâce à cette stratégie », a expliqué l’un d’eux au quotidien chinois. « Le principal problème n’était pas le comportement inapproprié des clients, mais notre très mauvaise gestion », analyse Su Jie, co-propriétaire de Jiamener, qui indique n’avoir dormi que deux ou trois heures chaque nuit pendant ces deux semaines « de folie ».

>> A lire aussi : Menton: Un chef azuréen grimpe sur le podium du palmarès du meilleur restaurant du monde

>> A lire aussi : Coupe du monde 2018: Des restaurants russes falsifient leur note sur TripAdvisor avec de faux commentaires

 

Mots-clés :