Brésil: Séparé de sa compagne, il obtient le droit de visite pour sa chienne

INSOLITE L’homme pourra « également prendre part à des activités telles qu’amener l’animal chez le vétérinaire »…

20 Minutes avec agences

— 

Un Yorkshire terrier (Illustration).
Un Yorkshire terrier (Illustration). — Ardea/M. Evans/Sipa

Il se disait « extrêmement angoissé » de ne pouvoir l’approcher. Empêché de voir sa chienne depuis sa séparation avec sa compagne en 2011, un Brésilien a obtenu d’une Cour d’appel un droit de visite, comme s’il s’agissait d’un enfant.

La Tribunal Supérieur de Justice (STJ) a ainsi confirmé en début de semaine la décision d’un juge de Sao Paulo l’autorisant à voir la petite yorkshire terrier les week-ends, les jours fériés et pendant les fêtes de fin d’année.

Ne pas « fermer les yeux sur les liens affectifs »

La Cour d’appel a déterminé qu’il pourrait « également prendre part à des activités telles qu’amener l’animal chez le vétérinaire ». Lors de l’audience, le juge Luis Felipe Salomão a affirmé que son intention n’était pas « d’humaniser l’animal » ni d’appliquer à ce cas les règles du droit de visite parental.

Mais le magistrat a souligné qu’il ne pouvait pas « fermer les yeux sur les liens affectifs » entre le plaignant et sa chienne.

>> A lire aussi : La première dame Marcela Temer plonge dans l'eau pour sauver son chien

>> A lire aussi : Un nouveau-né survit miraculeusement après avoir été enterré pendant 7 heures