Etats-Unis: Un inconnu inculpé pour viol grâce à son profil ADN

JUSTICE Dans six des neufs affaires, les prélèvements ADN de l'agresseur concordent...

20 Minutes avec agences

— 

Police américaine, illustration.
Police américaine, illustration. — Jewel SAMAD / AFP

Un profil génétique sur le banc des accusés ? Les autorités de Washington ( États-Unis) ont inculpé ce mardi, pour la première fois, un inconnu pour agression sexuelle. L’individu est identifié seulement par son profil génétique.

Le suspect, activement recherché, aurait agressé sexuellement neuf femmes entre le 22 août 1998 et le 6 février 2006. Cette inculpation permet de prolonger les poursuites sans craindre l’effet de la prescription pénale, qui est de 15 ans dans l’État américain.

De l’ADN au portrait-robot

Le mode opératoire est presque toujours le même : l’homme serait furtivement entré dans une chambre d’hôtel où travaille une femme de ménage, qu’il aurait violé avec l’aide d’un cutter, d’une corde ou d’une cravate. Dans six des affaires, les empreintes ADN concordent.

En utilisant les données génétiques prélevées sur place, les enquêteurs de Washington ont réussi à tracer un portrait-robot de l’agresseur, incluant la couleur des yeux et des cheveux, la morphologie faciale, l’âge estimé et l’ascendance familiale. Il s’agirait d’un homme noir d’une trentaine ou quarantaine d’années.

>> A lire aussi : VIDÉO. Une bactérie harponne et capture un morceau d'ADN au lasso, comme un cow-boy

>> A lire aussi : Un chercheur va scanner l'ADN du lac pour prouver l'existence du monstre