Suisse: Des féministes lancent un appel national à la grève des femmes en 2019

MOBILISEES La date arrêtée n’a rien d’un hasard, 28 ans pile après la mobilisation d’un demi-million de femmes dans le pays…

L.Br.

— 

Manifestation pour les droits des femmes (image d'illustration).
Manifestation pour les droits des femmes (image d'illustration). — DELETREE/SIPA Ville : TOKYO

La grève des femmes devrait avoir lieu le 14 juin 2019. A l’issue des assises féministes romandes en Suisse qui se tenaient début juin, une journée de grève nationale a été décidée. Les collectifs s’organisent désormais pour organiser cet événement, 28 ans après la première grève féministe en 1991.

Toutes les femmes de Suisse sont conviées à cette manifestation. A l’origine de cette journée de grève nationale, il y a un désir de plus d’égalité entre les femmes et les hommes. Les organisatrices veulent demander plus d’égalité dans les tâches domestiques mais aussi dénoncer le harcèlement et les violences faites aux femmes.

« L’Etat contrôle bien le travail au noir dans les entreprises, les matériaux qu’elles emploient dans la construction, pourquoi pas l’égalité du salaire entre les femmes et les hommes ? », explique, à nos confrères suisses du Temps Léonore Porchet, députée verte, active dans le collectif vaudois pour une grève féministe.

Un demi-million de manifestantes

La date de la manifestation n’a pas été choisie au hasard. Elle rappelle la mobilisation du 14 juin 1991. Dix ans après l’inscription de l’égalité dans la loi, un demi-million avait mené une grève symbolique pour demander une vraie application du texte. « Leur grève resta symbolique, mais leurs actions furent nombreuses : port de vêtements fuchsia dans toute la Suisse, féminisation des noms de rue, débrayages, grève du zèle dans les foyers, manifestations, cortèges… », détaille Le Temps. Ces actions avaient mené notamment à la création d’un congé maternité.

Les syndicats se réuniront le 2 juillet prochain pour discuter de l’organisation du dispositif.