Corée du Nord: Les dépouilles de soldats américains pourrait être restituées bientôt

COREE DU NORD Un premier groupe de 200 lots de dépouilles de soldats devrait être rendu par Pyongyang...

M.C. avec AFP

— 

Les restes de soldats américains tués en Corée du Nord remis aux Etats-Unis, le 14 mai 1999.
Les restes de soldats américains tués en Corée du Nord remis aux Etats-Unis, le 14 mai 1999. — KIM JAE-HWAN / AFP

Ce serait l’une des premières conséquences concrètes du sommet de Singapour. La Corée du Nord pourrait restituer sous peu un premier groupe de 200 lots de dépouilles de soldats américains morts pendant la guerre de Corée, conformément à l’accord conclu il y a une semaine par Donald Trump et Kim Jong-un, a-t-on appris mardi auprès d’un responsable américain.

« Les préparatifs se poursuivent » pour recevoir les dépouilles, comme promis dans le document signé par le président américain et le dirigeant nord-coréen lors de leur sommet historique du 12 juin à Singapour, a indiqué ce responsable ayant requis l’anonymat. En fait, a-t-il ajouté, « ça pourrait se faire dans les prochains jours ».

7.700 soldats américains encore considérés comme portés disparus

Le quatrième point de l’accord commun stipule en effet que « les Etats-Unis et la RPDC (République Populaire démocratique de Corée) s’engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés ».

Or « les responsables nord-coréens ont fait savoir qu’ils possédaient 200 lots de dépouilles découvertes au fil des années », indique le Pentagone dans une fiche d’information sur les disparus de la guerre de Corée (1950-53) actualisée lundi.

Plus de 35.000 Américains ont été tués sur la péninsule coréenne pendant la guerre de Corée, qui s’est achevée sur un armistice et non un traité de paix. Parmi eux, 7.700 sont encore considérés comme portés disparus, dont 5.300 en Corée du Nord, précise le Pentagone. Un premier accord entre Washington et Pyongyang a permis le rapatriement de 229 lots de dépouilles entre 1990 et 2005. Mais cet accord a été suspendu lorsque les relations entre les deux pays se sont détériorées.