Rats: New York se met à la glace carbonique pour lutter contre l'invasion de rongeurs

NUISIBLES Ce procédé, utilisé uniquement dans les espaces verts, n’a aucun impact négatif sur le reste de la faune…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de rats
Illustration de rats — M.LIBERT/20 MINUTES

Les services sanitaires de New York (États-Unis) ont une nouvelle arme fatale contre les rats : la glace carbonique. Ce gaz carbonique refroidi, déposé à l’entrée des terriers, libère en se réchauffant du dioxyde de carbone qui asphyxie les rongeurs. Environ 90 à 100 % de ces derniers sont ainsi exterminés.

« C’est une révolution pour les parcs et les espaces verts », selon le directeur des services sanitaires de la ville. « On entend toujours que les rats gagnent la bataille. Mais ceci change la donne ». Les nuisibles seraient actuellement deux millions dans la ville américaine, selon une étude publiée en 2014.

Homologué en juin 2017

Imaginée par le patron d’une société antiparasitaire en 2012, la glace carbonique a été testée en 2016 à Boston avec des résultats immédiatement concluants. Mais son usage a été suspendu quelques mois plus tard, dans l’attente d’une homologation par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), obtenue en juin 2017.

Depuis, Boston, Chicago, Washington – et désormais New York – ont adopté le procédé. Ce dernier n’est utilisé qu’en milieu ouvert (parcs et espaces verts) car les terriers sont plus difficiles à détecter dans les zones bétonnées. La glace carbonique ne présente aucun risque pour la faune des parcs, contrairement au poison utilisé jusque-là.

>> A lire aussi : Rats à Paris: «La ville de Paris ne se creuse pas assez la tête sur la dératisation», estime le maire du XVIIe

>> A lire aussi : Mort d’un nageur de la «maladie des rats»: «Environ 10 % des patients contaminés meurent de la leptospirose au niveau mondial»