Violences au Mexique: 11 morts

AFFRONTEMENTS Le pays connaît une recrudescence du crime organisé...

Avec agences

— 

Le Mexique vit une recrudescence de la violence liée au crime organisé, marquée cette fin de de semaine par la mort de 11 personnes, dont quatre policiers fédéraux dans l'Etat de Sinaloa (nord-est) et 7 éleveurs dans l'Etat de Guerrero (sud), selon les autorités mexicaines .

Deux responsables de la police fédérale ont déjà été assassinés cette semaine dans la capitale mexicaine, et deux policiers municipaux également à Sinaloa, selon le journal Universal.

"Cette réaction du crime organisé illustre le combat systématique mené par l'Etat mexicain", a commenté le ministre de la Sécurité publique, Genaro Garcia Luna, lors d'un hommage aux policiers tombés sous les balles des tueurs des cartels de la drogue.

Le gouvernement du président Felipe Calderon a déployé 36.000 militaires et des milliers de policiers dans les Etats où opèrent les cartels, en particulier Sinaloa, fief de Joaquín "El Chapo" Guzmán qui s'est échappé d'une prison de haute sécurité en 2001.

Le 2 mai dernier, soldats et policiers ont arrêté dans l'Etat de Sinaloa 13 tueurs à gage du cartel, saisi des armes et 379.000 dollars.

A Iguala, dans l'Etat de Guerrero, sept personnes ont été tuées et huit blessées, la majorité des éleveurs venus participer à une convention, dans une attaque perpetrée par un commando de huit tueurs.

Depuis le début de l'année, le Mexique a enregistré plus de 1100 assassinats liés au crime organisé.