Nigeria: Six fillettes utilisées par Boko Haram dans deux attentats-suicides

TERRORISME Les six fillettes utilisées dans ces attentats suicides avaient entre 7 et 10 ans…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de forces de sécurité nigérianes luttant contre le groupe djihadiste Boko Haram.
Illustration de forces de sécurité nigérianes luttant contre le groupe djihadiste Boko Haram. — Sunday Alamba/AP/SIPA

Le groupe Boko Haram a utilisé des fillettes dans des attentats suicides et des attaques à la grenade, ce week-end.

« Trente-et-une personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées », selon un membre d’une milice de Damboa (Nigeria) où ont été perpétrées les attaques. Le bilan « pourrait grimper car il y a de nombreuses personnes blessées qui risquent de ne pas survivre ».

Attaque à la grenade

« On s’est rendu compte que les attaques suicides avaient été perpétrées par six fillettes (...) », a déclaré un responsable du gouvernement local. « Elles avaient entre sept et dix ans ». Après ce double attentat suicide, des djihadistes présumés ont visé la foule avec des grenades, faisant davantage de victimes.

« Personne n’a besoin de nous dire que c’est signé Boko Haram », a-t-il ajouté. Le 1er mai, au moins 86 personnes ont été tuées dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché à Mubi, dans l’État voisin de l’Adamawa. Depuis neuf ans, l’insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria.

>> A lire aussi : Afghanistan: Au moins 25 morts dans un attentat-suicide pendant un cessez-le-feu à l'occasion de la fin du ramadan

>> A lire aussi : Nigeria: Des victimes de Boko Haram violées par des soldats en échange de nourriture