Direction la prison pour l'ancien chef de campagne de Trump, en attendant son procès

ETATS-UNIS La liberté conditionnelle de Paul Manafort, accusé de tentative de subornation de témoin, a été révoquée, jeudi...

P.B.
— 
L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, lors de son arrivée au tribunal, le 15 juin 2018.
L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, lors de son arrivée au tribunal, le 15 juin 2018. — Jacquelyn Martin/AP/SIPA

C’est l’homme qui a permis à Donald Trump de sortir vainqueur de la convention républicaine. Appelé en renfort au printemps 2016, alors qu’un coup d’Etat d’un autre candidat n’était pas exclu, l’influent lobbyiste Paul Manafort a fait passer la campagne de Trump à la dimension supérieure. Jeudi, une juge de Washington a révoqué sa liberté conditionnelle et l’a envoyé en prison, l’accusant de tentative de subornation de témoin. En attendant ses deux procès, qui doivent démarrer fin juillet début septembre, la pression du procureur Robert Mueller pour qu’il collabore à l’enquête sur Donald Trump et la Russie est désormais à son maximum.

Il risque jusqu’à 30 ans de prison

Dans l’absolu, les 32 chefs d’accusation contre Manafort (blanchiment d’argent et fraude bancaire, notamment) portent sur ses années de lobbying en Ukraine pour le compte d’un oligarque russe, entre 2006 et 2015. Avant qu’il ne devienne le « campaign manager » de Donald Trump, donc. Mais le procureur cherche à déterminer si ses liens avec la Russie ont joué un rôle dans les nombreux contacts non-déclarés entre des cadres de la campagne de Trump et des officiels russes.

L’adjoint de Paul Manafort, Rick Gates, a déjà plaidé coupable de fausse déclaration au FBI et collabore actuellement avec l’équipe de Robert Mueller. Agé de 69 ans, Manafort, risque jusqu’à 30 ans de prison dans ses deux procès. Il pourrait donc passer le reste de sa vie derrière les barreaux en cas de condamnation. Robert Mueller, qui emploie la même stratégie que contre la mafia pour remonter les échelons un à un, le sait bien : même les plus loyaux finissent par vouloir sauver leur peau.