Etats-Unis: Un homme promène ses chiens, il est dénoncé comme suspect parce qu'il est noir

RACISME « Je suis devenu une personne suspecte à cause de la couleur de ma peau », estime cet homme originaire du Nigeria qu’une voisine a dénoncé à la police après un cambriolage dans le quartier…

20 Minutes avec agences

— 

Un Nigérian a été dénoncé à tort à la police de San Diego sous prétexte qu'il était Noir.
Un Nigérian a été dénoncé à tort à la police de San Diego sous prétexte qu'il était Noir. — SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La police de San Diego (Etats-Unis) a placé le mois dernier Ike Iloputaife, un homme noir, sur sa liste des personnes « dignes d’intérêt » - autrement dit suspectes - après l’appel d’une habitante d’un quartier de la ville californienne.

Cette voisine a vu cet homme originaire du Nigeria promener ses chiens et a envoyé une photo de ce dernier aux autorités suite à un cambriolage qui avait eu lieu à proximité. Le témoin a en effet estimé qu’Ike Iloputaife était un « étranger » dans sa rue.

Suspect « à cause de la couleur de ma peau »

L’intéressé était en vacances quand le shérif de San Diego a diffusé le communiqué de presse l’identifiant comme suspect, photo à l’appui. Mais un voisin l’a informé de la situation à son retour. Pour l’Américain, il s’agit d’un cas de profilage racial.

« Dans la tête de (la personne qui l’a signalé à la police) je suis devenu une personne suspecte à cause de la couleur de ma peau. (…) Appeler la police à propos d’une personne noire dans cet environnement politique et culturel explosif peut la mettre en danger », a estimé Ike Iloputaife sur le réseau social Nextdoor.

« Elles n’ont pas traité ce cas correctement »

L’homme a également expliqué à la radio locale KPBS : « C’est la première fois que j’ai affaire aux forces de l’ordre. Je ne sais pas comment elles traitent les choses en général, mais elles n’ont pas traité ce cas correctement ».

« Nous nous excusons pour les tourments que cela a pu causer à M. Iloputaife et avons commencé à mettre en œuvre des mesures » pour éviter qu’un tel incident ne se répète, a indiqué dans un mail le bureau du shérif de San Diego. Quant à Ike Iloputaife, il souhaite désormais que la police locale rédige un communiqué qui l’innocente totalement.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Vague de soutiens pour un étudiant américain d'origine asiatique victime de racisme dans un restaurant

>> A lire aussi : Arrestation de deux Afro-Américains dans un Starbucks: La chaîne se sépare de la gérante du café

>> A lire aussi : Etats-Unis: La police abat un jeune afro-américain qui tenait son téléphone portable