VIDEO. Rencontre Trump-Kim: Après une poignée de main historique, la dénucléarisation va commencer «très rapidement» selon Trump

DIPLOMATIE « On a tourné la page du passé », a déclaré Kim Jong-un…

M.C.

— 

Kim Jong-un et Donald Trump échangent une poignée de main historique, à Singapour le 12 juin 2018.
Kim Jong-un et Donald Trump échangent une poignée de main historique, à Singapour le 12 juin 2018. — SAUL LOEB / AFP

Après des mois d’affrontements verbaux, les deux dirigeants se sont enfin rencontrésDonald Trump et Kim Jong-un ont commencé la journée à Singapour en échangeant une poignée de main historique, la première entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen.

« C’était vraiment une rencontre fantastique » qui s’est déroulée « mieux que quiconque aurait pu imaginer », avait lancé Donald Trump à la mi-journée. Après la rencontre, Kim Jong-un a lui salué une « rencontre historique », déclarant : « On a tourné la page du passé, le monde va observer un changement majeur ».

La dénucléarisation va commencer « très rapidement », a ajouté le président américain. Il a dit avoir établi une relation « très spéciale » avec le dirigeant nord-coréen, un « homme talentueux » qui « aime beaucoup son pays » et qu’il s'est dit prêt à inviter à la Maison Blanche. La teneur du document signé par les deux hommes à l’issue de leur rencontre, « très complet » selon Donald Trump, n’a cependant pas encore été dévoilée.

« Nous avons surmonté les obstacles et les préjugés du passé pour être ici »

Image longtemps inimaginable, les deux hommes aux parcours et au style radicalement différents, que plus de 30 ans séparent, se sont longuement serré la main et ont échangé quelques mots, la mine sérieuse, devant une grande rangée de drapeaux des deux pays ennemis dans un hôtel de luxe sur l’île de Sentosa, à Singapour.

« Je suis honoré, nous allons avoir une excellente relation, je n’en ai aucun doute », a assuré le président américain. « Nous avons surmonté les obstacles et les préjugés du passé pour être ici », a répondu le leader nord-coréen.

« Une rencontre entre deux Etats souverains »

Après cette scène observée avec attention par des millions de personnes à travers le monde, ils se sont réunis pour un tête-à-tête d’une cinquantaine de minutes en présence seulement des interprètes, à l’issue duquel le président américain a fait part de son optimisme sur les discussions en cours, assurant qu’elles se passaient « très, très bien ».

Ils se sont ensuite réunis pour une rencontre autour d’une table avec leurs équipes respectives, avant un déjeuner qui mêlait mets occidentaux et asiatiques : cocktail de crevettes, porc croustillant sauce aigre-douce et tarte tropézienne.

Autour de la table, côté américain, Donald Trump était accompagné de son secrétaire d’Etat Mike Pompeo, en première ligne depuis l’annonce du sommet il y a trois mois, du secrétaire général de la Maison Blanche John Kelly, ainsi que du conseiller à la sécurité nationale John Bolton, bête noire des Nord-Coréens pour ses positions passées favorables à des frappes préventives contre Pyongyang.

Kim Jong-un était lui accompagné de son bras droit Kim Yong-chol, qui a récemment fait le déplacement à la Maison Blanche, et de plusieurs autres dirigeants du parti au pouvoir, dont sa soeur, Kim Yo-jong.

Au final, « la mise en scène de ce sommet, des poignées de main aux drapeaux jusqu’au décor, ressemble en tous points à celle d’une rencontre entre deux Etats souverains avec des relations diplomatiques normales », a tweeté l’analyste Ankit Panda. « L’effet de légitimation pour le régime de Corée du Nord est indéniable ». Une impression qui devra être confirmée par les actes.