Parlement européen: Des eurodéputés coincés plusieurs heures dans le Bruxelles-Strasbourg pour une panne électrique

RETARD Cet incident n'est pas le premier et fait pencher la balance en faveur des défenseurs d'un siège unique à Bruxelles...

L.Gam. avec AFP

— 

Le Parlement Européen. Visite de chantier pour la presse en vue de la validation de la prochaine session à Strasbourg le 18 09 2008
Le Parlement Européen. Visite de chantier pour la presse en vue de la validation de la prochaine session à Strasbourg le 18 09 2008 — G . VARELA / 20 MINUTES

Angela Merkel aurait-elle raison ? Une panne électrique paralysant le trafic entre Bruxelles et Strasbourg, a bloqué durant plusieurs ce lundi des eurodéputés et des fonctionnaires européens en route pour une session plénière du Parlement européen. Cela même alors que la chancelière allemande Angela Merkel vantait encore la semaine dernière l’idée d’un siège unique en Belgique pour le Parlement européen.

Les arguments de la chancelière allemande, décochés la semaine dernière lors d’une réunion politique à Munich ? « Je pense que le Parlement européen doit concentrer son travail sur un seul site. A la longue, (le double siège) ne renforce pas sa capacité d’action ».

Difficile de lui donner tort, quand le porte-parole en chef du Parlement, Jaume Duch Guillot, lors de la conférence de presse de présentation de la session plénière déclare : « Il y a pas mal de collègues qui sont coincés dans le train, dont la porte-parole adjointe du service de presse, à la suite à d’une panne d’électricité sur le réseau ferroviaire français », ou que son adjointe, Marjory van den Broeke, balance sur Twitter des photos des fonctionnaires sortis du train arrêté dans la campagne française sous un ciel orageux.

La question de savoir si les eurodéputés ne devraient pas toujours siéger à Bruxelles plutôt que de venir une fois par mois à Strasbourg - comme c’est aujourd’hui l’usage - est récurrente, mais elle s’est toujours heurtée à la ferme opposition de la France. Toute modification du siège du Parlement européen nécessite l’unanimité des Etats membres.