Emmanuel Macron et Donald Trump, une relation en forme de montagnes russes

DIPLOMATIE Les deux dirigeants sont opposés sur de nombreux sujets…

Nicolas Raffin

— 

Cette soirée avait pourtant si bien commencé...
Cette soirée avait pourtant si bien commencé... — Susan Walsh/AP/SIPA
  • Les présidents français et américain ont une relation tumultueuse.
  • Emmanuel Macron a longtemps eu l’espoir d’influencer Donald Trump.
  • Les dernières décisions du président des Etats-Unis ne vont pas dans le sens de la diplomatie française.

Tout avait commencé par un combat. Un combat viril et âpre. Celui de deux hommes politiques se serrant la main. C’était en mai 2017 : Donald Trump et Emmanuel Macron se rencontraient pour la première fois, et chacun entendait marquer son territoire.

Un an plus tard, l’ambiance est toujours tendue. En marge du sommet du G7, qui se tient vendredi et samedi au Canada, Emmanuel Macron s’est réuni avec les autres « Européens » - Angela Merkel, Theresa May, et Giuseppe Conte – pour dénoncer le risque de « guerre commerciale » brandi par le président américain. Entre ces deux dates, c’est une relation en dents de scie qui a marqué la France et les Etats-Unis.

14 juillet 2017 : « An incredible visit »

Invité d’honneur du défilé du 14-Juillet, Donald Trump ne cache pas son admiration devant les chars et les hommes en uniforme. Les accolades avec Emmanuel Macron sont très chaleureuses. « Nous avons trouvé des alliés sûrs, des amis, qui sont venus à notre secours. Les Etats-Unis d’Amérique sont de ceux-ci. Rien ne nous séparera jamais », déclare le chef de l’État. Sur Twitter, Donald Trump se réjouit d’une « incredible visit ».

Septembre 2017 : « Nous sommes d’accord sur beaucoup de choses »

Lors d’une entrevue avant une assemblée de l’ONU, les deux présidents s’envoient des fleurs. « Il est fort, il est intelligent, c’est un honneur d’être avec Emmanuel » s’enflamme Donald Trump. Réponse de son homologue : « La force de cette relation, c’est que nous nous disons tout. Ça ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tout. Mais nous sommes d’accord sur beaucoup de choses ». Pourtant, à la tribune de l’ONU, les deux présidents tiennent des discours totalement opposés, notamment sur la Corée du Nord.

Décembre 2017 : « Je ne partage pas cette décision »

Donald Trump décide de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël. « Je ne partage pas cette décision et je la désapprouve car elle contrevient au droit international et aux résolutions du conseil de sécurité des Nations-unies » déclare Emmanuel Macron. Quelques jours plus tard, interrogé sur le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, il réaffirme que « le président Trump va changer d’avis dans les mois ou les années à venir ».

Avril 2018 : Malaise à la Maison Blanche

Pour sa première visite officielle aux Etats-Unis, Emmanuel Macron est servi : Donald Trump multiplie les embrassades et les gestes d’affection. Le président de la République se fait ainsi épousseter son costume par son hôte qui veut lui enlever « quelques pellicules ». Malaise. Le chef de l’État prend sa revanche devant le Congrès, où il n’hésite pas à critiquer la tentation isolationniste de Washington en étant applaudi par les démocrates.

Non, Donald Trump n'est pas en train de faire la blague de la pistache.
Non, Donald Trump n'est pas en train de faire la blague de la pistache. - Ludovic MARIN / AFP

Mai 2018 : L’hiver arrive

Le divorce est de plus en plus criant lorsque Donald Trump décide de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien. Un échec pour Emmanuel Macron, renforcé quelques jours plus tard par la décision des Etats-Unis d’imposer des taxes sur l’acier et l’aluminium en provenance d’Europe. Le coup de fil entre les deux présidents, le 31 mai, illustre le fossé qui sépare les deux dirigeants. « Macron a cru qu’il pouvait dire ce qu’il pensait, raconte une source de la Maison Blanche à CNN, mais Trump ne supporte pas d’être critiqué de cette manière ». La chaleur des poignées de mains a laissé place à un vent glacial.