Italie: Des syndicalistes chantent «Bella Ciao» au nouveau ministre de l'Intérieur dans un bus

ROME Le chant anti-fasciste des syndicalistes qui voulaient marquer leur opposition au nouveau ministre de l’Intérieur n’a pas ravi l’intéressé…

20 Minutes avec agence

— 

Matteo Salvini est le responsable du parti d'extrême droite La Ligue du Nord.
Matteo Salvini est le responsable du parti d'extrême droite La Ligue du Nord. — GIUSEPPE CACACE AFP

Alors qu’il se trouvait mercredi 6 juin dans une navette sur le tarmac de l’aéroport de Rome (Italie), le nouveau ministre de l’Intérieur italien  Matteo Salvini a eu la surprise d’entendre des syndicalistes chanter Bella Ciao.

Le responsable du parti d’extrême droite La Ligue du Nord n’a pas particulièrement apprécié cette version du chant anti-fasciste, indique la Reppublica, qui relaie une vidéo de la scène.

Une réaction sur Twitter

Les chanteurs entendaient exprimer publiquement leur rejet du politicien qui est désormais membre du gouvernement italien formé par le parti antisystème Mouvement 5 étoiles (M5S). Matteo Salvini, qui prenait l’avion pour Brindisi (Italie) n’est cependant pas resté longtemps décontenancé. Il a vite réagi à l’épisode, rapporte Le Parisien.

Le soir même, il a tweeté la vidéo accompagnée du commentaire : « Un Malons pour les camarades de la Confédération générale italienne du travail », en référence au médicament contre les maux d’estomac.

Un chant des années 30

France Info raconte que Bella Ciao serait une mélodie yiddish entonnée par une femme travaillant dans les rizières italiennes et dont le père était violoniste. La chanson aurait été adoptée par les autres ouvrières agricoles comme chant de revendication. Les paroles actuelles de ce morceau dateraient de 1944.

>> A lire aussi : Giuseppe Conte, adoubé par le Sénat, défend sa politique «populiste»

>> A lire aussi : Giuseppe Conte, nouveau Premier ministre, forme un gouvernement au fort accent populiste