L’Autriche et le Danemark veulent ouvrir des camps d’expulsés pour les demandeurs d'asile

IMMIGRATION Les deux États proposent de créer un « centre de départ » dans un pays « pas particulièrement attirant »​ pour les réfugiés dont les autorités ont refusé la demande d’asile…

H. B.

— 

Des migrants arrivant au Danemark, le 19 novembre 2015.
Des migrants arrivant au Danemark, le 19 novembre 2015. — JOHAN NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP

La question des demandeurs d’asile continue de susciter des tensions au sein de l’Union européenne. Le premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, a annoncé mardi que son pays était en discussion avec l’Autriche et « d’autres pays » pour la mise en place d’un « nouveau régime européen de l’asile », rapporte Le Courrier international.

Les deux États proposent de créer un « centre de départ » pour les réfugiés dont les autorités danoises ou autrichiennes ont refusé la demande d’asile. Cette sorte de «  centre de rétention » serait située en dehors de l’Union européenne dans un pays « pas particulièrement attirant », a expliqué le Premier ministre danois dans son discours à l’occasion de la fête de la Constitution danoise.

Un projet pilote « d’ici à la fin de l’année »

Lars Lokke Rasmussen n’a pas mentionné la possible localisation de ces camps. Ils ne seraient pas, selon lui, « sur la liste des destinations préférées des migrants et des passeurs ». Il s’agirait en fait, selon plusieurs sources, de l’Albanie et du Kosovo, candidats à l’adhésion à l’UE, note Le Monde.

Le premier ministre a évoqué des contacts « avec d’autres dirigeants européens » et se disait « optimiste » quant à la mise en place d’un projet pilote « d’ici à la fin de l’année ».

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a également déclaré mercredi à Bruxelles que la présidence autrichienne de l’UE, à partir de juillet, mettra l’accent sur « la protection des frontières extérieures » de l’Europe afin de « régler la question migratoire » qui divise les Etats membres.