États-Unis: Il livre une pizza à des militaires, est interpellé et risque d'être expulsé du territoire

IMMIGRATION L'Équatorien avait déjà livré plusieurs fois cette base militaire, mais cette fois-ci les soldats ont vérifié ses antécédents...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'une voiture de police de New York.
Illustration d'une voiture de police de New York. — Scott Roth/AP/SIPA

Pablo Villavicencio n’a vraiment pas eu de chance. Cet Équatorien qui vivait illégalement aux États-Unis risque l’expulsion pour avoir livré une pizza aux mauvaises personnes.

Le livreur a porté vendredi 1er juin des pizzas à la base militaire de Fort Hamilton à New York. Ce n’était pas la première fois qu’il se rendait sur place, et avait déjà présenté sa carte d’identité délivrée par la ville. Cette dernière ne mentionne à dessein pas le statut légal du titulaire de la carte.

Père de deux filles

Mais vendredi, l’Équatorien a dû signer un document autorisant, entre autres, une vérification de ses antécédents. Or, ce père de deux petites filles était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire depuis juillet 2010. Les militaires l’ont alors interpellé et remis à la police de l’immigration. Il a été placé en détention dans l’attente de son expulsion.

Pour le représentant au conseil municipal de la circonscription où se trouve la base militaire, l’interpellation de Pablo Villavicencio témoigne d’un changement de position de l’armée vis-à-vis des clandestins. Mercredi, il a appelé à un rassemblement de soutien aux abords de Fort Hamilton.

>> A lire aussi : Val-d’Oise: Un sans papiers tunisien qui avait sauvé deux enfants en 2015 va échapper à l’expulsion

>> A lire aussi : Un couple de Bretons expulsé d’une croisière car l'épouse souffre de la maladie d'Alzheimer