VIDEO. Sommet: Kim Jong-un «a supplié à genoux» pour que la rencontre ait lieu, selon l'avocat de Trump

DIPLOMATIE La Corée du Nord n'a pas encore réagi...

M.C.

— 

Rudy Giuliani à la Maison Blanche, le 30 mai 2018.
Rudy Giuliani à la Maison Blanche, le 30 mai 2018. — Susan Walsh/AP/SIPA

Des propos bien peu diplomatiques, à moins d’une semaine d’une rencontre historique entre le président des Etats-Unis et le dirigeant de la Corée du Nord. L’avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, a affirmé que Kim Jong-un avait supplié « à genoux » pour qu’un sommet avec le président américain ait lieu, a rapporté le Wall Street Journal [article payant] mercredi.

Les Nord-coréens « disaient qu’ils allaient mener une guerre nucléaire contre nous, qu’ils allaient nous battre dans une guerre nucléaire », a déclaré l’ancien maire de New York lors d’une conférence d’investisseurs à Tel-Aviv, selon le quotidien. « Nous (les Etats-Unis) avons dit que nous n’allions pas tenir un sommet dans ces circonstances. »

« Et bien, Kim Jong-un est revenu à genoux et a supplié pour l’avoir, ce qui est exactement la position dans laquelle il faut le placer », a ajouté Rudy Giuliani, estimant qu’avec le sommet reprogrammé le 12 juin, les Américains avaient désormais le dessus.

Des propos potentiellement dangereux

La Corée du Nord n’avait pas encore réagi jeudi matin à des propos qui pourraient être dangereux à quelques jours du sommet. Rudy Giuliani a cependant écarté l’idée que ses remarques pouvaient être néfastes, en déclarant ensuite à l’agence Associated Press : « Cela montre que le président [Trump] est en position de force. Et il n’y aura pas de négociations utiles s’il [Kim Jong-un] ne l’accepte pas ».

L’avocat de Donald Trump a cependant précisé qu’il ne faisait qu’exprimer une opinion personnelle, et qu’il ne faisait pas partie de l’équipe diplomatique américaine.