Etats-Unis: Un survivant de la tuerie de Parkland victime d'un appel malveillant

MAUVAISE BLAGUE Les forces spéciales américaines ont fait irruption au domicile de David Hogg à cause d’un « swatting »…

20 Minutes avec agence

— 

David Hogg a survécu à la tuerie perpétrée dans un lycée de Parkland. (Floride)
David Hogg a survécu à la tuerie perpétrée dans un lycée de Parkland. (Floride) — JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après avoir survécu à la fusillade du lycée de Parkland en Floride [Etats-Unis] le 14 février dernier, David Hogg s'est affirmé comme un militant contre les violences par armes à feu. Mais cette soudaine notoriété lui a causé des ennuis. Mardi, le jeune homme a vu les forces spéciales américaines, le SWAT, débarquer chez lui en raison d’un canular téléphonique.

« C’est une blague », a déclaré ce lycéen de 18 ans au magazine Time. « C’est une tentative pour nous écarter de ce que nous essayons de faire, en l’occurrence sauver des vies d’enfants et régler ces problèmes ».

Quelqu’un qui veut « gaspiller des milliers de dollars »

Selon David Hogg, la personne à l’origine de cette mauvaise blague est « quelqu’un qui veut gaspiller des centaines de milliers de dollars du contribuable, gaspiller les ressources de la justice, et nous dissuader de sauver des vies ». Pour rappel, la fusillade de Parkland a coûté la vie à 17 personnes.

Le lycéen encourage l’inscription des jeunes sur les listes électorales américaines car « les gens les plus affectés ont tendance à voter le moins ». Pour le militant, il faut élire « les bons leaders moralement pour servir notre pays et notre peuple. Pour le moment, ce n’est pas le cas ».

>> A lire aussi : Fusillade dans un lycée de Floride: «Vous allez tous mourir», la vidéo glaçante du tireur

>> A lire aussi : VIDEO. Fusillade dans les écoles américaines: La porte-parole de Trump peine à cacher son émotion face à un enfant