13-Novembre: Un suspect belge mis en examen pour complicité dans la préparation des attaques

JUSTICE Arrêté en mars 2016 en Belgique, Yassine Atar, 31 ans est le frère d’Oussama Atar, un vétéran du djihad...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 13 novembre 2016, lors de la cérémonie aux lanternes, au canal Saint-Martin, en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre.
Le 13 novembre 2016, lors de la cérémonie aux lanternes, au canal Saint-Martin, en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Un suspect belge remis à la France mardi a été mis en examen pour sa complicité dans la préparation des attentats du 13 novembre 2015 et écroué, a indiqué le parquet de Paris à l’AFP.

Arrêté en mars 2016 en Belgique, Yassine Atar, 31 ans est le frère d’Oussama Atar, un vétéran du djihad soupçonné d’avoir piloté ces attaques depuis la Syrie et qui n’a jamais été interpellé.

>> A lire aussi : «13-Novembre» sur Netflix: «Aucun témoin n'a un message de haine, c'est une leçon d'humanité»

Transféré en France en vertu d’un mandat d’arrêt des juges antiterroristes, Yassine Atar a été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », et pour des « complicités » de séquestration, d’assassinats et de tentatives d’assassinats terroristes en bande organisée pour les attentats de Paris et de Saint-Denis, qui avaient fait 130 morts, a précisé le parquet. Il est également poursuivi pour la fabrication d’explosifs et la détention et le transport d’armes, selon le parquet.

Selon une source proche du dossier, il a été incarcéré dans la foulée à la prison de Fresnes, au sud de Paris.