Attentats de 2016 à Bruxelles: Sofiane Ayari, le complice de la cavale de Salah Abdeslam, a été inculpé

ENQUETE Trois kamikazes s'étaient fait exploser le 22 mars 2016 à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et dans une station de métro de la capitale belge, faisant 32 morts...

20 Minutes avec AFP

— 

Des bougies et des fleurs en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Bruxelles le 22 mars 2016.
Des bougies et des fleurs en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Bruxelles le 22 mars 2016. — Alastair Grant/AP/SIPA

Complice de la cavale de Salah Abdeslam et déjà mis en cause pour les attentats de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, le Tunisien Sofiane Ayari a été inculpé dans l’enquête sur les attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles, a annoncé ce vendredi le parquet fédéral belge.

Ayari, arrêté le 18 mars 2016 à Bruxelles en même temps qu’Abdeslam, a été inculpé jeudi pour « participation aux activités d’une organisation terroriste », a précisé le parquet dans un communiqué.

Ayari impliqué dans le projet d’attentat à l’aéroport d’Amsterdam ?

Les enquêteurs soupçonnent cet ancien combattant de l’organisation de l’Etat islamique (EI) d’avoir été mêlé à un projet d’attentat à l’aéroport d’Amsterdam-Schipol qu’envisageait la cellule à l’origine des attaques du 13 novembre 2015 (130 morts), selon une source proche du dossier.

Incarcéré en Belgique, il était le coprévenu de Salah Abdeslam dans le procès qui s’est tenu à Bruxelles en février pour la fusillade avec des policiers, survenue le 15 mars 2016 dans la capitale belge, trois jours avant leur arrestation.

Une inculpation qui ouvre la voie à celle d’Abdeslam

Comme Abdeslam, Ayari, 24 ans, a été condamné le 23 avril à vingt ans de prison pour « tentatives d’assassinat terroriste », une condamnation devenue définitive fin mai puisqu'aucun d'eux n'a fait appel du jugement.

Selon la presse belge, l’inculpation d’Ayari ouvre la voie à celle de Salah Abdeslam dans le dossier du 22 mars par le juge d’instruction Berta Bernardo-Mendez, en charge de l’enquête. « Cela paraît plausible, c’est le juge qui décidera », a dit à l’AFP la source proche du dossier.

Selon le parquet fédéral, Ayari est le neuvième inculpé dans le dossier du 22 mars. Parmi ces neuf suspects, six sont en détention provisoire, dont Mohamed Abrini et Osama Krayem, arrêtés en avril 2016 à Bruxelles.

>> A lire aussi : 13-Novembre: Un convoyeur belge d'Abdeslam remis en liberté par la France