Guerre commerciale: Macron dit à Trump que les taxes américaines sont «illégales»

COMMERCE Les tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium entrent en vigueur ce vendredi, et l'Europe promet des représailles...

Philippe Berry

— 

Donald Trump et Emmanuel Macron au téléphone (photomontage).
Donald Trump et Emmanuel Macron au téléphone (photomontage). — Maison Blanche/AFP

Ils se sont parlé au téléphone jeudi soir. Emmanuel Macron a dit à Donald Trump que sa décision d’imposer des taxes sur les importations d’acier et d’aluminium de l’UE était « illégale », « une erreur » et que l’UE riposterait « de manière ferme et proportionnée », a indiqué l’Elysée. « Le nationalisme économique, c’est la guerre », avait fustigé avant cet entretien le chef de l’Etat français.

Les Etats-Unis ont en effet décidé de ne pas prolonger l’exemption temporaire accordée à l’Union européenne jusqu’à jeudi minuit et vont mettre en place des taxes de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium au titre de la protection de leur « sécurité nationale ». Le sursis sur ces taxes est également levé pour le Mexique et le Canada, les deux partenaires de l’accord de libre-échange nord-américain (Aléna) dont la renégociation, entamée il y a dix mois, peine à aboutir.

Dénonçant une mesure « inacceptable » et « un affront », Ottawa a été un des premiers partenaires à riposter concrètement en annonçant des taxes sur 16,6 milliards de dollars canadiens (12,8 mds USD) de produits américains.

Riposte prévue de l’Europe

Peu après l’annonce de Washington, qui était pressentie ces derniers jours même si certains Européens espéraient encore l’imposition de quotas à l’exportation plutôt que des tarifs douaniers, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré à Bruxelles : « l’Union européenne ne peut pas rester sans réagir (…) Ce qu’ils peuvent faire, nous sommes capables de faire exactement la même chose ». « Les Etats-Unis ne nous laissent pas d’autre choix que de porter ce conflit devant l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et d’imposer des droits de douane supplémentaires à un nombre de produits en provenance des USA », a expliqué Juncker.

Des taxes « illégales », selon Merkel

A Berlin, le gouvernement allemand a immédiatement promis que la réponse à « l’Amérique d’abord » sera « l’Europe unie » avertissant que « les guerres commerciales ne connaissent aucun vainqueur ». Les taxes douanières sont « illégales », a en outre asséné la chancelière allemande Angela Merkel dénonçant « une escalade qui nuira à tout le monde ».

Le secrétaire d’Etat français aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a qualifié les taxes américaines d'« injustifiables et injustifiées » et appelé Bruxelles à répondre en prenant des mesures de sauvegarde et de « rééquilibrage ». Le ministre français de l’économie Bruno Le Maire avait la veille prévenu que le commerce mondial n’était « pas un règlement de compte à OK Corral », se référant à un western classique américain. « Ce n’est pas chacun attaque l’autre et on voit qui reste debout à la fin », avait-il ajouté.