Trois personnes, dont deux policiers, ont été tués ce mardi à Liège
Trois personnes, dont deux policiers, ont été tués ce mardi à Liège — JOHN THYS / AFP

FAITS DIVERS

VIDEO. Fusillade à Liège: Ce que l'on sait de l'attaque qui a fait trois morts

Un homme d'une trentaine d'années a tué trois personnes ce mardi matin à Liège, en Belgique, avant d'être abattu. La piste terroriste est privilégiée par le parquet fédéral...

  • Vers 10h30, un homme a tué trois personnes à Liège, en Belgique.
  • La piste terroriste est privilégiée.
  • Selon nos informations, le tireur s’appelle Benjamin H., un Belge né en 1987.

L’horreur en Belgique. Un homme a tué trois personnes, ce mardi, à Liège, en leur tirant dessus, a indiqué à 20 Minutes la porte-parole du parquet de la ville, Catherine Collignon. Parmi les victimes, deux policières et un homme de 22 ans qui se trouvait dans une voiture. 20 Minutes fait le point sur les événements.

Que s’est-il passé ?

La fusillade à Liège ferait suite à un contrôle de police qui a mal tourné, explique la RTBF. Vers 10h30, l’assaillant « porteur d’une arme blanche, a pris en filature deux policiers », a indiqué à la presse le procureur du Roi. « L’objectif de l’assassin était de s’en prendre à la police », a déclaré Christian Beaupère, chef de corps de la police de Liège. Les deux agents ont été « poignardées sauvagement -et le mot est faible- dans le dos », a-t-il ajouté.

L’auteur s’est ensuite emparé des armes à feu des deux membres des forces de l’ordre avant de s’en servir contre eux. Le passager d’un véhicule a également été touché. Le tireur s’est ensuite réfugié au rez-de-chaussée d’un établissement scolaire, le lycée Waha. « Aucun enfant n’a été blessé », nous précise le parquet.

Il a alors pris en otage deux femmes travaillant dans le lycée. A l’arrivée des policiers du Peloton anti-banditisme (PAB), il s’est abrité derrière ses otages avant de sortir en tirant sur les forces de l’ordre, en blessant plusieurs aux jambes. Les policiers ont répliqué et l’ont abattu. Les otages n’ont pas été blessées.

Quel est le bilan ?

Le bilan est lourd. Deux policières, employées de la police locale, ont été tuées. Elles étaient âgées de 45 et 53 ans. L’une d’entre elles était la mère de jumelles âgées de 13 ans, déjà orphelines de leur papa, a indiqué Christian Beaupère.

Le passager de la voiture qui a été tué est un jeune homme de 22 ans. Il étudiait à la haute école de Liège et devait devenir instituteur dans les prochaines semaines, a expliqué le maire de la ville, Willy Demeyer. Le tireur est également décédé. En outre, quatre policiers du Peloton anti-banditisme de la ville, qui ont abattu le tireur, ont été blessés aux jambes, dont l’un grièvement.

Qui est le tireur ?

Selon nos informations, l’assaillant se nomme Benjamin H. et est né en 1987 en Belgique. Selon l'AFP, il était fiché par la police pour avoir été en contact en prison avec des islamistes et s'être radicalisé. La RTBF affirme qu’il était sorti lundi de la prison de Lantin où il était incarcéré pour des faits mineurs. Il disposait, selon la chaîne, d’une permission de sortie.

Selon La libre Belgique, il aurait crié « Allauh Akbar » avant d’être abattu. Au regard de ces éléments, le parquet fédéral a décidé de « fédéraliser » le dossier et une enquête a été ouverte pour « infraction terroriste ».

>> A lire aussi : VIDEO. Belgique: Deux policiers et une femme tués à Liège par un tireur qui a été «abattu»