Etats-Unis: Trump ne reverra peut-être pas l'arbre offert par Macron

ETATS-UNIS Le chêne devrait rester en quarantaine pour au moins deux ans...

M.C.

— 

onald Trump et Emmanuel Macron ont jeté une pelletée de terre sur un chêne offert par la France aux Etats-Unis, le 23 avril 2018.
onald Trump et Emmanuel Macron ont jeté une pelletée de terre sur un chêne offert par la France aux Etats-Unis, le 23 avril 2018. — Andrew Harnik/AP/SIPA

Il n’est pas au bout de ses aventures. Le chêne offert à Donald Trump par Emmanuel Macron lors de sa visite aux Etats-Unis, après avoir été planté à la Maison Blanche puis escamoté pour être mis en quarantaine, ne devrait pas en revenir avant au moins deux ans, selon les autorités américaines. Autrement dit, Donald Trump ne le reverra peut-être pas avant la fin de son mandat.

L’arbre, originaire d’une forêt du nord de la France où périrent plus de 2.000 Marines américains pendant la Grande Guerre, avait été mis en terre par les deux chefs d’Etat comme un symbole de leur amitié fin avril. Avant de défrayer la chronique quelques jours plus tard quand des photographes ont constaté sa disparition : comme tout organisme vivant importé aux Etats-Unis, le chêne avait été placé en quarantaine.

Champignons pathogènes

Un processus qui peut durer bien au-delà des quarante jours à l'origine de la locution: selon les Services américains d’inspection sanitaire des animaux et des plantes, une période d’observation d’au moins deux ans pourrait être nécessaire avant que l’arbre ne retrouve le sol, en raison de la difficulté de repérer d’éventuels champignons pathogènes.

Donald Trump, élu en novembre 2016 et entré à la Maison Blanche deux mois plus tard, doit y être présent au minimum jusqu’à janvier 2021. Au cas où il ne serait pas réélu pour un second mandat, le cadeau d’Emmanuel Macron pourrait donc profiter à son successeur.