VIDEO. Crash d'un avion à Cuba: Ce que l'on sait sur la catastrophe qui a fait 107 morts

CUBA L’accident est survenu ce vendredi peu après le décollage, près de l’aéroport international José Marti de La Havane...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président cubain Miguel Diaz-Canel (à droite) s'est rendu vendredi 18 mai 2018 sur les lieux du crash.
Le président cubain Miguel Diaz-Canel (à droite) s'est rendu vendredi 18 mai 2018 sur les lieux du crash. — AFP

Le Boeing 737 de la compagnie cubaine Cubana de Aviacion s’est écrasé juste après son décollage ce vendredi peu après midi. Que sait-on exactement ? 

Pour l'heure, le crash a fait 107 victimes et trois survivants sont dans un état critique.

Que s’est-il passé ?

L’appareil était un Boeing 737-200 de la compagnie cubaine Cubana de Aviacion, loué à la compagnie mexicaine Global aerolineas Damojh, comme le précise la directrice du transport aérien Mercedes Vazquez. Il s’est écrasé ce vendredi près de l’aéroport international José Marti de La Havane (Cuba). Il y avait 104 passagers et six membres d'équipage à bord.

L’avion est tombé peu après son décollage à 12h08 heure locale, s’écrasant sur un champ de culture de patates douces, dans une zone non habitée donc. Des sources aéroportuaires et des témoins ont raconté que l’appareil, qui volait en direction d’Holguin (à 670 km à l’est de La Havane), avait dévissé au moment de prendre son premier virage.

Qui sont les victimes ?

Le président cubain Miguel Diaz-Canel, qui s’est rendu sur place, a mentionné la présence à bord de neuf membres d’équipage « étrangers », dont a priori six Mexicains. Les autorités n’ont pas encore indiqué si d’autres étrangers étaient à bord. « Il semble qu’il y ait un nombre élevé de victimes », a déclaré Miguel Diaz-Canel. Trois survivants ont été hospitalisés « dans un état critique », selon la télévision d’Etat.

Les secours mobilisés

Les restes de l’appareil ne sont plus qu'« un amas » noir de ferraille, a constaté un journaliste de l’AFP sur place. Il s’est écrasé à environ 200 mètres de zones habitées, entre les quartiers de Boyeros et de Santiago de Las Vegas, dans le sud de La Havane. Des dizaines d’ambulances et de camions de pompiers étaient vendredi sur les lieux de la tragédie, entourés d’un cordon de policiers.