Venezuela: Un prisonnier américain lance un appel à l'aide sur Facebook pendant une mutinerie

MUTINERIE Ce missionnaire mormon dit être un « prisonnier politique » et implore son pays de lui venir en aide au cœur d’une émeute où certains veulent « repeindre les murs avec son sang »…

20 Minutes avec agences

— 

Une émeute a eu lieu dans le centre de détention Hélicoïde, à Caracas.
Une émeute a eu lieu dans le centre de détention Hélicoïde, à Caracas. — Capture d'écran/Google Maps

Josh Holt, un Américain incarcéré dans une prison au Venezuela où a éclaté une violente émeute, a lancé ce mercredi un appel à l’aide sur Facebook. Ce missionnaire mormon, incarcéré pour détention d'armes depuis le 30 juin 2016, a mis en ligne deux textes et deux vidéos depuis le centre de détention du siège de l'agence de renseignement Sebin, baptisée Hélicoïde, à Caracas, rapporte Reuters.

Des dizaines d’opposants au président Nicolas Maduro sont également enfermés dans cette prison.

« Ils veulent me tuer »

« Aidez-moi s’il vous plaît, les Etats-Unis, combien de temps vais-je devoir souffrir injustement ici ? Ils veulent me tuer et repeindre les murs avec mon sang. Je suis un prisonnier politique et ils ne veulent pas me libérer. Ils ne veulent pas m’offrir de véritable procès », a notamment écrit Josh Holt.

Une heure après, le missionnaire a posté un message plus court : « Hélicoïde, la prison où je me trouve, est tombée. Les gardiens sont là et des gens essaient d’entrer dans la pièce pour me tuer. ON FAIT QUOI MAINTENANT ? ».

Dans une vidéo publiée tard dans la soirée sur Twitter, l'Américain, entouré par trois autres hommes, explique : «je suis ici pour vous montrer que je n'ai pas été kidnappé. Les seules personnes qui me kidnappent c'est le gouvernement vénézuélien. Nous avons besoin que le peuple nous aide.»

« Nous sommes très inquiets »

Contacté par Reuters, le ministère de l'Information du Vénézuéla n'a pas souhaité commenter l'événement.

L’ambassade des Etats-Unis au Venezuela a tweeté ce mercredi en espagnol : « Nous sommes très inquiets de l’émeute à l’Hélicoïde. Joshua Holt et d’autres citoyens américains sont en danger. Le gouvernement vénézuélien est directement responsable de leur sécurité et nous le tiendrons responsable si quelque chose leur arrive ».

Ce jeudi matin, aucune information précise sur la situation au sein de la prison n’avait été communiquée. La mutinerie aurait débuté après le passage à tabac par ses codétenus du jeune Gregory Sanabria, militant de l’Etat de Tachira.

>> A lire aussi : VIDEO. Venezuela: Une mutinerie dans un commissariat surpeuplé fait 68 morts

>> A lire aussi : Venezuela: Au moins 37 morts lors d'une mutinerie dans une prison