Les Européens et l'Iran s'engagent à sauver l'accord nucléaire

IRAN L'Europe veut notamment permettre à l'Iran de continuer ses ventes de pétrole et de gaz et de poursuivre ses transactions bancaires après le retrait américain de l'accord sur le nucléaire...

20 Minutes avec AFP

— 

Mohammad Javad Zarif, le 13 mai 2018 en Chine.
Mohammad Javad Zarif, le 13 mai 2018 en Chine. — THOMAS PETER / POOL / AFP

Les Européens se sont engagés mardi lors d’une rencontre à Bruxelles avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Zarif à assurer à l’Iran des ressources économiques afin de sauver l’accord sur le nucléaire menacé par les sanctions décidées par les Etats Unis après leur décision s’en retirer.

« Nous cherchons des solutions pratiques pour permettre à l’Iran de continuer ses ventes de pétrole et de gaz, poursuivre ses transactions bancaires, maintenir les liaisons aériennes et maritimes, lui assurer des crédits à l’exportation et faciliter les investissements », a détaillé la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, qui a présidé la réunion.

« Je crois que c’est un bon départ. Nous n’y sommes pas encore, nous commençons le processus », s’est félicité de son côté Mohammad Zarif en quittant Bruxelles, après s’être entretenu avec Federica Mogherini et ses homologues français, allemand et britannique, représentants des trois pays européens impliqués dans l’accord. « Le peuple iranien attend des retombées économiques. Nous voulons voir si nos partenaires sont en mesure de les assurer », avait auparavant mis en garde Mohammad Zarif. « Le temps presse », a-t-il insisté.