Vol MH370: Le pilote suicidaire aurait volontairement crashé l’avion selon des experts

ENQUÊTE Le Boeing de la Malaysia Airlines a disparu en mars 2014. Aujourd’hui, les experts privilégient la piste d’un acte désespéré du pilote…

20 minutes avec Agence

— 

Des experts sont persuadés que le commandant de bord a crashé délibérément  son avion.
Des experts sont persuadés que le commandant de bord a crashé délibérément son avion. — MOHD RASFAN / AFP

Un consensus semble se dégager au sein des experts chargés de l’enquête sur la disparition du vol de la Malaysia Airlines. Le capitaine Zaharie, commandant de bord, aurait volontairement crashé l’appareil avec 239 personnes à son bord, rapporte Ouest France.

Le Boeing 777 avait disparu des radars peu après son décollage de Kuala Lumpur en Malaisie, le 8 mars 2014. Selon les spécialistes, « le pilote de l’avion tentait de se suicider et aurait volontairement crashé le fameux vol 370 ».

L’avion aurait évité les radars

Le pilote du MH370 aurait délibérément évité les radars des autorités malaisiennes et thaïlandaises en volant alternativement d’un espace aérien à l’autre. Puis, soudain, le système de transpondeur s’est éteint.

« Si vous me demandiez de faire disparaître un Boeing 777, je ferais exactement la même chose… Il a volé de manière très précise. Cela a fonctionné puisque l’armée n’a pas réussi à intercepter l’avion », explique Simon Hardy, expert en aviation civile cité dans l’émission australienne 60 minutes.

Le spécialiste ajoute que le pilote aurait effectué un virage inattendu à gauche afin d’apercevoir son village natal de Penang, en Malaisie. Cette théorie du suicide est partagée par d’autres experts dont Larry Vance, ancien chercheur à la Transportation Safety Board of Canada qui se dit persuadé que l’épave gît au fond de l’océan Indien.

Le Boeing toujours introuvable

Le Boeing n’a toujours pas été retrouvé. Seuls quelques débris, dont un aileron de deux mètres, ont été découverts sur les côtes occidentales de l’océan Indien. Dès 2016, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull avait évoqué la probabilité que le pilote ait prémédité son geste.

Un acte désespéré qui n’est pas sans rappeler l'accident du vol 9525 de Germanwings, survenu en mars 2015, où le copilote, Andreas Lubitz, avait précipité un Airbus A320 sur une montagne, dans les Alpes.

>> A lire aussi : Disparition du vol MH370: Quatre ans après, le deuil impossible d'un père de famille français

>> A lire aussi : MH370: Les débris retrouvés au Mozambique proviennent de l'avion disparu