VIDEO. Affrontements à Gaza: Un bébé palestinien meurt après avoir respiré du gaz lacrymogène

MANIFESTATION Des milliers de manifestants palestiniens sont rassemblés le long de la frontière pour protester contre le déménagement de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem...

20 Minutes avec AFP

— 

Un bébé palestinien est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant les heurts entre manifestants palestiniens et soldats israéliens lundi 14 mai 2018 près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.
Un bébé palestinien est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant les heurts entre manifestants palestiniens et soldats israéliens lundi 14 mai 2018 près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël. — SIPA

Elle s’appelait Leila al-Ghandour. Une petite fille palestinienne, âgée de huit mois, est décédée après avoir inhalé du gaz lacrymogène lors des heurts à la frontière de la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé palestinien.

Il n’était pas clair dans l’immédiat à quelle distance se trouvaient le bébé et sa famille de la barrière de sécurité. Des milliers de manifestants palestiniens se sont rassemblés hier le long de la frontière pour protester contre le déménagement de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Ils ont affronté les soldats israéliens venus les empêcher de traverser la frontière.

La journée la plus meurtrière

Au moins 59 Palestiniens ont été tués, en majorité par des tirs de snipers, faisant de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l’été 2014 dans l’enclave palestinienne.

Face à cette violence dans l’enclave palestinienne, les réactions internationales ont été nombreuses. Le Koweït a demandé une réunion en urgence mardi du Conseil de sécurité de l’ONU. Pour leur part, les Etats-Unis ont bloqué lundi l’adoption d’un communiqué du Conseil de sécurité qui entendait exprimer son « indignation et sa tristesse face à la mort de civils palestiniens exerçant leur droit à manifester pacifiquement ».

>> Ambassade américaine à Jérusalem: Au moins 37 Palestiniens tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza

>> Ambassade américaine à Jérusalem: Bain de sang à Gaza, Israël et les Etats-Unis isolés

Les ONG Amnesty International est allé jusqu’à évoquer des « crimes de guerre ». L’Union européenne et Londres ont appelé à la retenue, Paris a « condamné les violences ».