Violences à Gaza: Au moins 55 Palestiniens tués... Condamnations de la communauté internationale...

LIVE Revivez les événements de la journée de lundi...

Manon Aublanc

— 

Au moins 52 Palestiniens ont été tués lors de heurts avec l'armée israélienne dans la Bande de Gaza, le 14 mai 2018.
Au moins 52 Palestiniens ont été tués lors de heurts avec l'armée israélienne dans la Bande de Gaza, le 14 mai 2018. — MAHMUD HAMS / AFP

L’ESSENTIEL

  • La nouvelle ambassade américaine, transférée de Tel-Aviv à Jérusalem, a été inaugurée ce lundi matin par l’administration Trump.
  • Des heurts ont éclaté dans la bande de Gaza entre des Palestiniens et des soldats israéliens. Selon les autorités présentes sur place, il y aurait au moins 55 morts.
  • Il s'agit de la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans l’enclave.

A LIRE AUSSI

>> Proche-Orient: Crainte d'un «bain de sang» au cours d'une semaine qui s'annonce sous haute tension

>> La situation devient «très dangereuse» au Moyen-Orient, déclare Jean-Yves Le Drian

>> A lire aussi : Israël: Donald Trump ne viendra pas à Jérusalem pour l'inauguration de l'ambassade américaine

 

1h00: Ce live est terminé

On se retrouve dans la matinée pour continuer de suivre la situation sur le terrain et à l'ONU.

 

0h05: Une demande d'enquête indépendante bloquée par les Etats-Unis à l'ONU

Selon des diplomates, Washington a bloqué une demande d'enquête indépendante à l'ONU.

0h00: Le point sur la situation

  • 55 Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens lors de heurts à Gaza.
  • Les Etats-Unis ont ouvert leur ambassade à Jérusalem et accusé le Hamas d'être reponsable des violences.
  • La France et le Royaume-Uni ont critiqué l'Etat hébreu tandis que l'Afrique du Sud et  la Turquie ont rappelé leur ambassadeur en Israël, Ankara dénonçant un «génocide».

22h50: Macron condamne «les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants»

La condamnation de Paris se fait plus claire. Le président Emmanuel Macron a «condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants» palestiniens à Gaza lors d'entretiens téléphoniques lundi soir avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II, selon un communiqué de l'Elysée.

A cette occasion, le chef de l'Etat a réaffirmé «la désapprobation de la France à l'encontre de la décision américaine d'ouvrir une ambassade à Jérusalem» et souligné que le statut de la ville «ne pourra être déterminé qu'entre les parties, dans un cadre négocié sous l'égide de la communauté internationale».

22h05: Le président turc accuse Israël de «génocide»

Erdogan a accusé Israël de «terrorisme d'Etat» et de «génocide». Il a également confirmé que la Turquie avait rappelé ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Israël.

21h15 : L’Afrique du Sud rappelle son ambassadeur en Israël

L’Afrique du Sud a décidé lundi de rappeler son ambassadeur en Israël. « En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne, le gouvernement sud-africain a décidé de rappeler l’ambassadeur Sisa Ngombane avec effet immédiat », a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

20h55: L'Iran dénonce «un jour de honte»

L'Iran a qualifié la journée de lundi de «jour de honte» après le «massacre» d'une cinquantaine de Palestiniens de Gaza par des soldats israéliens au moment où les Etats-Unis inauguraient leur ambassade à Jérusalem. «Le régime israélien massacre de sang froid d'innombrables Palestiniens qui manifestent dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde», a affirmé le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif sur Twitter.

«Pendant ce temps, (le président américain Donald) Trump célèbre le transfert de l'ambassade américaine illégale et (s)es collaborateurs (d'Etats) arabes gesticulent pour détourner l'attention. Un jour de grande honte», a-t-il ajouté.

20h25 : La Maison Blanche dénonce la « responsabilité » du Hamas

La Maison Blanche a imputé lundi au Hamas la « responsabilité » des 52 Palestiniens tués par l’armée israélienne dans la bande de Gaza lors de manifestations contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël. « La responsabilité de ces morts tragiques repose entièrement sur le Hamas », a dénoncé Raj Shah, le porte-parole adjoint de l’exécutif américain.

19h40 : La France condamne « les violences »

La France a condamné lundi « les violences » après la mort de 52 Palestiniens tués par l’armée israélienne lors de manifestations et de heurts contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade des Etats-Unis en Israël, a indiqué l’Elysée. Le président Emmanuel Macron « parlera à tous les acteurs de la région dans les prochains jours », a précisé la présidence de la République.

19h30 : Le Koweït demande une réunion d’urgence à l’ONU

Le Koweït a demandé la tenue mardi matin d’une réunion publique du Conseil de sécurité sur la situation au Proche-Orient. « Nous condamnons ce qu’il s’est passé. Il y aura une réaction de notre part », avait affirmé un peu plus tôt Mansour al-Otaibi, ambassadeur à l’ONU du Koweït qui occupe un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité.

19h20 : Israël « défend son territoire », selon Netanyahou

Le Premier ministre israélien a défendu lundi l’usage de la force dans la bande de Gaza par le droit de son pays à protéger ses frontières contre l’organisation « terroriste » Hamas, après la mort de 52 Palestiniens sous les tirs israéliens. « Tout pays a l’obligation de défendre son territoire », a dit M. Netanyahou sur Twitter. « L’organisation terroriste du Hamas proclame son intention de détruire Israël, et envoie à cette fin des milliers de personnes pour forcer la frontière », a-t-il dit, assurant qu’Israël continuerait à agir « avec détermination » pour l’en empêcher.

19h10 : « La violence du Hamas ne justifie pas qu’Israël tire sur des manifestants désarmés », selon Bernie Sanders

L’ancien candidat à l’investiture démocrate, de confession juive, s’alarme face « à un bilan alarmant ». « Plus de 50 personnes tuées à Gaza aujourd’hui et 2.000 blessés, en plus des 41 morts et 9.000 blessés au cours des dernières semaines. La violence du Hamas ne justifie pas qu’Israël tire sur des manifestants désarmés », estime Bernie Sanders.

 

18h55: Ivanka Trump inaugure l'ambassade américaine

C'était il y a un peu plus de trois heures. Washington a officiellement ouvert son ambassade à Jérusalem. La fille du président américain, Ivanka Trump, et son gendre, Jared Kushner, étaient notamment présents.

 

18h45: Pour la Turquie, les Etats-Unis sont «complices de ce crime contre l'humanité»

La Turquie a estimé lundi que les Etats-Unis partageaient la responsabilité du «massacre» à Gaza après le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. «Malheureusement, les Etats-Unis se sont placés du côté du gouvernement israélien dans ce massacre de civils et sont devenus complices dans ce crime contre l'humanité», a déclaré le Premier ministre turc Binali Yildirim à la presse à Ankara. «Nous condamnons vigoureusement ce vil massacre». Plus tôt, le porte-parole du gouvernement turc Bekir Bozdag avait affirmé sur Twitter que «l'administration américaine est autant responsable qu'Israël de ce massacre».

18h35: Abbas dénonce «un massacre»

Le président de l'Autorité palestinienne a dénoncé un «massacre» israélien dans la bande de Gaza. «Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient», a aussi déclaré Mahmoud Abbas à Ramallah, devant la direction palestinienne, qualifiant l'ambassade américaine de «nouveau poste avancé de la colonisation». Il a annoncé trois jours de deuil dans les Territoires palestiniens.

18h02 : 52 Palestiniens, dont huit enfants, tués selon un nouveau bilan

Un nouveau bilan fait état de 52 Palestiniens tués à Gaza par des tirs israéliens selon le ministère. « Huit enfants de moins de 16 ans » ont été dénombrés parmi les morts, selon l’ambassadeur palestinien à l’ONU.

17h58 : L’objectif des Palestiniens est « de passer la frontière et de tuer des Israéliens » selon l’ambassadrice d’Israël en France

Aliza Bin Noun, l’ambassadrice d’Israël en France, a estimé au micro de France Inter que « l’objectif » des milliers de Palestiniens qui manifestent depuis plusieurs semaines dans la bande de Gaza est « de passer la frontière et de tuer des Israéliens ».

 

17h50 : Les décisions de Trump « mettent en cause l’équilibre mondial », selon François Hollande

François Hollande, ancien président de la République, s’est exprimé sur la situation dans le Parisien : « J’avais déjà désapprouvé et condamné la décision unilatérale de Donald Trump (…). Chacun peut en mesurer aujourd’hui les conséquences. Elles étaient prévisibles. Le déchaînement de violence, la mort de nombreux Palestiniens. Israël doit prendre conscience que son intérêt est de trouver l’apaisement, éviter l’escalade répressive et mettre un terme à la colonisation. Quant à Donald Trump, toutes ses décisions, le retrait de l’accord sur le climat, celui sur le nucléaire et encore le transfert de l’ambassade, mettent en cause l’équilibre mondial. »

 

17h36 : Londres appelle au « calme » et à la « retenue »

Le gouvernement britannique a appelé au « calme » et à la « retenue » : « Nous nous inquiétons des informations faisant état de violences et de pertes humaines à Gaza. Nous appelons au calme et à la retenue pour éviter des actions destructrices pour les efforts de paix » dans la région, a déclaré un porte-parole de la Première ministre Theresa May lors d’un point presse.

17h30 : Amnesty dénonce une « violation abjecte » des droits de l’Homme

Amnesty International a dénoncé une « violation abjecte » des droits de l’Homme et des « crimes de guerre » à Gaza : « Nous assistons à une violation abjecte du droit international et des droits de l’Homme à Gaza », a dénoncé sur Twitter l’organisation non gouvernementale basée à Londres. « Ceci doit cesser immédiatement », a-t-elle ajouté.

Human Rights Watch (HRW), a également condamné la « politique israélienne consistant à ouvrir le feu indépendamment d’un risque avéré pour la vie ».

Ces tirs sur des « manifestants palestiniens enfermés depuis une décennie » dans l’enclave, du fait du blocus israélien, « ont donné lieu à un bain de sang que n’importe qui aurait pu voir venir », a réagi sur Twitter sa responsable pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Sarah Leah Whitson. « C’est un autre exemple horrible du recours excessif à la force et de l’usage de balles réelles d’une manière totalement déplorable par l’armée israélienne », a dénoncé Philip Luther, un responsable d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un communiqué.

17h27 : La France appelle à prévenir un « nouvel embrasement »
La France a appelé lundi « l’ensemble des acteurs » à prévenir « un nouvel embrasement » au Proche-Orient : « Alors que les tensions sur le terrain sont vives (..) la France appelle l’ensemble des acteurs à faire preuve de responsabilité afin de prévenir un nouvel embrasement », a souligné le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian dans une déclaration écrite.

« Il est urgent de recréer les conditions nécessaires à la recherche d’une solution politique, dans un contexte régional déjà marqué par de fortes tensions », a-t-il ajouté en référence au retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien et à la récente escalade militaire entre Israël et l’Iran en Syrie. La France a notamment appelé l’Etat hébreu à « faire preuve de discernement » dans l’usage de la force et a insisté sur le « devoir de protection des civils ».

17h19 : Au moins 41 Palestiniens sont morts

La bande de Gaza est le théâtre de heurts depuis la fin de la matinée, les Palestiniens manifestant contre l’inauguration de l’ambassade américaine, qui s’est déroulée lundi après-midi dans la Ville sainte.

En milieu d’après-midi, au moins 41 Palestiniens dont un adolescent de 14 ans avaient été tués et plusieurs centaines blessés par des tirs de l’armée israélienne, selon le ministère local de la Santé. Ce bilan fait de cette journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans l’enclave sous blocus.

17h15 : Suivez la situation à Gaza en direct avec nous.

Bonjour à tous. La situation est tendue à Gaza ce lundi. L’Etat hébreu célèbre aujourd’hui son 70e anniversaire mais également l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. Des heurts ont éclaté ce matin entre Palestiniens opposés à l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem et soldats israéliens à la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Selon les autorités, il y aurait au moins 41 morts.