Indonésie: Neuf morts et 40 blessés dans des attaques contre des églises

INDONESIE L’intolérance religieuse a augmenté ces dernières années en Indonésie, pays où près de 90 % de la population est de confession musulmane...

M.C. avec AFP

— 

La police indonésienne devant le lieu de l'attaque contre l'église Santa Maria de Surabaya, le 13 mai 2018.
La police indonésienne devant le lieu de l'attaque contre l'église Santa Maria de Surabaya, le 13 mai 2018. — Trisnadi/AP/SIPA

Au moins neuf personnes ont été tuées et 40 blessées dans une série d'attaques à la bombe, dont un attentat suicide, perpétrées contre des églises à Surabaya en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde.

« Il y a eu trois attaques contre trois églises » dans la deuxième ville d’Indonésie, a déclaré un porte-parole de la police, Frans Barung Mangera. Les trois attaques ont été perpétrées à dix minutes d’intervalle l’une après l’autre, la première explosion s’étant produite à 7h30 (2h30, heure française), a ajouté la police.

Ces attaques, qui n'ont pas été revendiquées, interviennent à quelques jours du début du ramadan dans ce pays d'Asie du Sud-est en haute alerte après des attaques perpétrées ces dernières années, certaines par le groupe djihadiste Daesh. Elles surviennent quelques jours après qu'un policier et un détenu ont été tués au cours de violents affrontements dans une prison de haute sécurité dans la banlieue de la capitale Jakarta. Daesh avait revendiqué l'incident mais la police indonésienne avait écarté l'implication de ce dernier.

Des images diffusées par les médias dimanche montre un corps gisant devant une porte de l'église catholique Santa Maria à Surabaya et des membres de la police scruter les lieux au milieu des décombres.

L’intolérance religieuse en augmentation

L’intolérance religieuse a augmenté ces dernières années en Indonésie, pays où près de 90 % de la population est de confession musulmane, mais qui compte aussi des minorités comme les chrétiens, hindous et bouddhistes.

En février, la police était parvenue à neutraliser un homme armé d’une épée qui avait attaqué en pleine messe une église à Sleman, sur l’île de Java, blessant quatre personnes dont un prêtre.

En 2016, un adolescent était entré dans une église remplie de fidèles à Medan, sur l’île de Sumatra, s’était approché du prêtre et l’avait légèrement blessé au couteau à un bras. Il avait tenté de faire exploser un objet que les autorités ont comparé à un pétard, avant d’être maîtrisé par des fidèles.