L'Iran ne veut pas de «nouvelles tensions» dans la région assure Rohani

MOYEN-ORIENT Le président iranien s'est entretenu au téléphone avec Angela Merkel...

20 Minutes avec AFP

— 

Hassan Rouhani le Président d'Iran 08/05/2018;Credit:AY COLLECTION/SIPA/1805091910
Hassan Rouhani le Président d'Iran 08/05/2018;Credit:AY COLLECTION/SIPA/1805091910 — SIPA

L'Iran ne veut pas de «nouvelles tensions» au Moyen-Orient, a déclaré jeudi le président iranien Hassan Rohani dans un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, sans mentionner les frappes israéliennes en Syrie.

Israël a mené jeudi avant l'aube des dizaines de raids aériens meurtriers contre des cibles présentées comme iraniennes en Syrie, en affirmant riposter à des tirs de roquettes iraniennes contre la partie du plateau syrien du Golan sous son contrôle. Sollicité par l'AFP, le ministère iranien des Affaires étrangère n'a pas réagi à ces informations. «L'Iran a toujours cherché à faire baisser les tensions dans la région, en essayant de renforcer la sécurité et la stabilité», a déclaré Hassan Rohani, selon le site internet de la présidence iranienne.

Un soutien au régime syrien

Le pays aide militairement le régime syrien de Bachar al-Assad  dans sa guerre contre les rebelles et les djihadistes du groupe Etat islamique (EI). Parlant de la présence de «conseillers militaires iraniens en Syrie», Hassan Rohani a ajouté que «le résultat du combat de l'Iran aux côtés des peuples syrien et irakien contre les terroristes de Daesh c'est qu'on a obtenu une relative stabilité en Syrie et une bonne stabilité en Irak, ce qui est dans l'intérêt de la région, du monde et de l'Europe».