Arabie Saoudite: Deux missiles ont été interceptés au dessus de la capitale

GUERRE Une chaîne de télévision, contrôlée par les rebelles Houthis du Yémen, a revendiqué le tir...

20 Minutes avec AFP
— 
Le roi saoudien Salman ben Abdulaziz Al-Saud, le 22 décembre 2016.
Le roi saoudien Salman ben Abdulaziz Al-Saud, le 22 décembre 2016. — HO / SPA / AFP

En Arabie Saoudite, la défense antiaérienne saoudienne a « intercepté » mercredi deux missiles balistiques au-dessus de la capitale Riyad, a annoncé la chaîne de télévision d’Etat El-Ekhbariya. Une chaîne contrôlée par les rebelles Houthis du Yémen, a revendiqué le tir.

La défense antiaérienne saoudienne a « intercepté » un missile et l’autre est tombé dans une zone désertique au sud de Ryad, a précisé ce porte-parole militaire saoudien, le colonel Turki al-Maliki.

Ces missiles ont été tirés « aveuglément » vers la capitale « avec l’intention de toucher des zones habitées », a-t-il dit en dénonçant « des miliciens et terroristes, vassaux de l’Iran », qui cherchent à « menacer la sécurité de l’Arabie saoudite, de la région et du monde ».

La chaîne Al-Massirah, contrôlée par les rebelles Houthis du Yémen, a revendiqué le tir d’une « salve de missiles » sur des sites économiques de la capitale saoudienne, sans préciser le nombre de projectiles.

Dans le sud de l’Arabie saoudite, la défense antiaérienne a également « intercepté » et « détruit » mercredi matin un missile balistique tiré en direction de la ville de Jazane, a indiqué l’agence officielle SPA.

Au lendemain du retrait de Trump de l’accord iranien

Le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition sous commandement saoudien qui intervient au Yémen depuis 2015, a accusé les rebelles Houthis d’avoir tiré ce missile depuis la province yéménite de Saada et d’avoir « délibérément visé des zones civiles peuplées ». Al-Massirah a d’ailleurs aussi revendiqué ce tir vers Jazane.

« Cette action hostile par la milice des Houthis soutenue par l’Iran prouve la poursuite de l’implication du régime iranien » dans le conflit au Yémen, a affirmé l’officier saoudien cité par l’agence SPA.

Les tirs de missiles mercredi vers l’Arabie saoudite sont intervenus au lendemain de l'annonce du retrait américain de l’accord nucléaire avec l’Iran. Ryad a déclaré soutenir la décision du président Donald Trump.

>> A lire aussi : Yémen. Les Houthis lancent une salve de missiles contre l'Arabie Saoudite

>> A lire aussi : Guerre au Yémen. «L'Arabie saoudite profite du blanc-seing des Etats-Unis»

>> A lire aussi : Yémen. La famine pourrait faire «des millions de morts»