VIDEO. Inde: Au moins 125 morts dans des tempêtes de sable

CLIMAT Ces tempêtes ne sont pas un évènement exceptionnel, mais celle-ci est l'une des plus meurtrières...

avec AFP

— 

La tempête de sable du 2 mai a frappé New Delhi.
La tempête de sable du 2 mai a frappé New Delhi. — Manish Swarup/AP/SIPA

Au moins 125 personnes sont mortes dans des tempêtes de sable qui ont frappé le nord de l’Inde dans la nuit de mercredi à jeudi, ont annoncé des responsables locaux. Des vents soufflant jusqu’à 130 km/h ont été relevés dans l’État d’Uttar Pradesh et dans le Rajasthan, ont indiqué à l’AFP les autorités de gestion des catastrophes de ces deux régions.

La plupart des morts sont attribuées à des chutes d’arbres, de pylônes électriques et de murs abattus par le souffle. Des tempêtes similaires surviennent chaque année en Inde mais celle-ci est l’une des plus meurtrières de ces dernières décennies. Le bilan pourrait être amené à s’alourdir alors que les secouristes s’affairent encore dans les décombres.

« C’était un cauchemar »

Propriétaire d’un hôtel à Alwar, dans le nord du Rajasthan, Shivam Lohia a dû abandonner sa voiture sur la route et courir pour sauver sa vie après avoir manqué d’être emporté par le vent. « Je n’ai pas vu une tempête aussi dévastatrice depuis au moins 25 ans. Tout le monde avait peur et cherchait à s’abriter alors que les arbres et les maisons s’envolaient. C’était un cauchemar », a-t-il décrit à l’AFP.

Le mois dernier, une tempête avait fait 15 morts et brisé deux tourelles décoratives à des entrées du site du Taj Mahal. En fin de journée mercredi, un voile blanc avait enveloppé la capitale New Delhi, brouillant la visibilité avant de céder la place à de violents orages. Aucun décès n’a été signalé dans la mégapole. « Attristé par les vies perdues en raison des tempêtes de sable dans plusieurs endroits d’Inde. Condoléances aux familles en deuil », ont tweeté les services du Premier ministre Narendra Modi.

>> A lire aussi : VIDEO. Chine: Une tempête de sable plonge Pékin dans un épais brouillard

>> A lire aussi : VIDEO. Tempête Ophelia: Le ciel de Bretagne a des allures de fin du monde