Royaume-Uni: Un bug informatique aurait précipité la mort de 270 femmes privées de mammographies

SANTÉ En raison d’un bug informatique, des milliers de femmes britanniques ont été exclues par erreur du programme de dépistage…

20 Minutes avec agence
— 
Jusqu'alors, seules les femmes entre 50 et 74 ans avaient droit à une mammographie remboursée à 100% tous les deux ans
Jusqu'alors, seules les femmes entre 50 et 74 ans avaient droit à une mammographie remboursée à 100% tous les deux ans — Didier Pallages AFP

En matière de santé, un petit « bug » peut avoir des conséquences dramatiques. Entre 2009 et 2018, 450.000 Britanniques âgées de 68 à 71 ans ont été « oubliées » par le programme de dépistage du cancer du sein en raison d’un souci informatique.

Une grave erreur se serait glissée en 2009 dans un algorithme informatique qui gère le programme de dépistage du cancer du sein, a indiqué le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, ce mercredi devant le Parlement.

Une enquête ouverte

C’est une analyse de données menée par l’organisme de santé Public Health England (PHE) qui aurait permis de détecter le bug. En conséquence, le ministre a annoncé l’ouverture d’une enquête indépendante, rapporte Libération.

Le gouvernement britannique a présenté ses « excuses les plus profondes et sans réserves ». Cette dramatique erreur pourrait avoir écourté la vie de 135 à 270 femmes. « Il est probable que certaines seraient encore vivantes aujourd’hui si ça n’était pas arrivé », a reconnu Jeremy Hunt.

Des compensations financières envisagées

Chacune des familles des femmes décédées d’un cancer du sein sera contactée, afin d’établir si l’absence de mammographie – et donc le retard de diagnostic – a pu contribuer à précipiter leur décès. Si c’est le cas, les familles recevront une compensation financière, précise Libération.

Au Royaume-Uni, les femmes âgées de 50 à 70 ans sont automatiquement invitées à faire un dépistage du cancer du sein tous les trois ans. En France, le dépistage concerne les femmes de 50 à 74 ans, invitées à réaliser une mammographie tous les deux ans. Cette dernière est prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

>> A lire aussi : Chirurgie: Des implants mammaires responsables de cancer rares du système immunitaire

>> A lire aussi : VIDEO. Octobre rose: Apprenez à vous palper les seins pour lutter contre le cancer