Photomontage de Donald Trump et de l'ex-star du X Stephanie Clifford («Stormy Daniels»), en 2006.
Photomontage de Donald Trump et de l'ex-star du X Stephanie Clifford («Stormy Daniels»), en 2006. — PHOTOS AP/SIPA

ETATS-UNIS

Etats-Unis: Trump a bien remboursé à son avocat les 130.000 dollars versés à Stormy Daniels

L'ancien maire de New York Rudy Giuliani, qui a récemment rejoint l'équipe d'avocats du président américain, l'a admis...

Une déclaration qui vient contredire les affirmations de Donald Trump depuis des semaines. Le président américain a remboursé les 130.000 dollars versés à Stormy Daniels par son avocat Michael Cohen en échange du silence de l’actrice de films X qui affirme avoir eu une liaison avec Donald Trump, a révélé mercredi l’ancien maire de New York Rudy Giuliani.

« C’était cet argent versé par son avocat (…) le président l’a remboursé sur une période de plusieurs mois », a déclaré sur Fox News celui qui a récemment rejoint l’équipe d’avocats du président.

S’il avait bien reconnu la semaine dernière que son avocat Michael Cohen le représentait dans le litige l’opposant à Stormy Daniels, le président américain avait assuré auparavant ne pas avoir été au courant du paiement versé à l’actrice de films pornographiques.

« Chaque Américain, peu importe ses opinions politiques, devrait être scandalisé »

Au présentateur de la chaîne conservatrice Sean Hannity, Rudy Giuliani a confié que le paiement allait s’avérer être « parfaitement légal » et que l’argent « n’était pas de l’argent de la campagne ». Michael Cohen avait versé à Stormy Daniels 130.000 dollars peu avant l’élection présidentielle de 2016, en échange de son silence.

« Nous avions prédit il y a des mois qu’il serait prouvé que le peuple américain a été trompé concernant le paiement des 130.000 dollars et sur ce que savait M. Trump, quand il le savait », a réagi sur Twitter, Michael Avenatti, l’avocat de Stormy Daniels. « Chaque Américain, peu importe ses opinions politiques, devrait être scandalisé », a-t-il tonné. « M. Trump a menti à bord d’Air Force 1, tout comme son entourage a menti, M. Cohen y compris. Cela ne devrait jamais être acceptable dans notre Amérique. Nous n’aurons pas de repos tant que la justice ne sera pas passée. »

L’actrice, de son vrai nom Stephanie Clifford, cherche à faire annuler par la justice un accord de confidentialité conclu entre elle et Michael Cohen, l’avocat personnel du président des Etats-Unis, pour s’assurer de son silence sur sa relation avec Donald Trump.