VIDEO. Golden State Killer: Joseph DeAngelo officiellement inculpé pour huit meurtres

ETATS-UNIS Suspecté d'être le «Tueur du Golden State», cet ancien policier, âgé de 72 ans, est apparu en fauteuil roulant devant le juge...

P.B. avec AFP

— 

Soupçonné d'être le «Tueur du Golden State», Joseph DeAngelo, 72 ans, a été inculpé de huit meurtres.
Soupçonné d'être le «Tueur du Golden State», Joseph DeAngelo, 72 ans, a été inculpé de huit meurtres. — Rich Pedroncelli/AP/SIPA

L’affaire passionne l’Amérique. Des dizaines de journalistes étaient présents dans la salle d’audience de la prison de Sacramento, vendredi, pour voir celui qui est suspecté d'être le Golden State killer, un tueur en série qui a terrorisé la Californie dans les années 1970-1980. Joseph DeAngelo, un ancien policier âgé de 72 ans, a officiellement été inculpé d’un double meurtre commis dans la capitale californienne en 1978, et de six autres perpétrés dans les comtés de Ventura et d’Orange. Le suspect n’a pas enregistré de plaidoyer de culpabilité, et la prochaine audience a été fixée au 14 mai.

Joseph DeAngelo est apparu en tenue orange traditionnelle, menotté à son fauteuil roulant, l’air somnolant. Il a répondu d’un « oui » inaudible quand le juge lui a demandé de confirmer son identité. « Avez-vous un avocat M. DeAngelo, pouvez-vous vous en payer un ou souhaitez-vous un avocat commis d’office ? », a demandé le magistrat. L’accusé a d’abord répondu d’une voix inintelligible, le juge lui demandant s’il n’avait pas compris la question. DeAngelo a alors articulé : « J’ai un avocat », acquiesçant quand le magistrat lui a demandé s’il s’agissait d’une avocate commise d’office.

« Il roulait à moto à 160 km/h » ces dernières semaines

Son avocate n’a pas expliqué pourquoi il était en fauteuil roulant. Interrogé par le journal Sacramento Bee, Paul Holes, un des enquêteurs qui a surveillé Joseph DeAngelo à son domicile ces dernières semaines, a mis en doute l’apparence fragile du retraité : « Non, non, non, ce type se déplaçait comme un homme de 50 ans. Il roulait à moto sur l’autoroute à 160 km/h. » Des voisins ont également témoigné qu’ils le voyaient souvent tondre son gazon ou réparer sa voiture.

DeAngelo est au total soupçonné d’être l’auteur de 12 meurtres, une cinquantaine de viols dont certains accompagnés d’actes sadiques, et d’environ 120 cambriolages. Après avoir échappé aux autorités pendant plus de quarante ans, il a été retrouvé en l’espace de quelques jours grâce à des échantillons d'ADN que les enquêteurs ont croisés avec des profils figurant dans la base de données d’un site de généalogie, GEDmatch.

Si des sites payants comme Ancestry.com et 23andMe protègent les résultats, GEDmatch laisse les utilisateurs les partager publiquement, notamment pour retrouver des membres de leur famille. La société a averti ses clients dans un communiqué que bien que son site soit consacré aux recherches généalogiques, leur ADN pouvait être utilisé pour « identifier des proches ayant commis des crimes ou en ayant été victimes », et qu’ils devraient effacer leur profil s’ils avaient des inquiétudes.