Ingrid Betancourt «va bien»

OTAGE C'est ce qu'affirme Piedad Cordoba, sénatrice colombienne...

Avec agence

— 

La France a annoncé mardi soir le retour prochain de la mission humanitaire, envoyée pour secourir l'otage Ingrid Betancourt en Colombie, après avoir essuyé un refus cinglant de la guérilla des Farc.
La France a annoncé mardi soir le retour prochain de la mission humanitaire, envoyée pour secourir l'otage Ingrid Betancourt en Colombie, après avoir essuyé un refus cinglant de la guérilla des Farc. — AFP/Archives

Ingrid Betancourt va «bien». C'est ce qu'a affirmé vendredi Piedad Cordoba, la sénatrice colombienne de gauche qui a joué un rôle de médiation auprès des Farc.

«Les dernières nouvelles que j'ai, qui remontent à la semaine dernière» sur Ingrid Betancourt sont qu'elle «n'a aucune maladie qui puisse donner lieu à des complications», a assuré cette proche du président Hugo Chavez lors d'une conférence de presse à Madrid. Piedad Cordoba a également reproché au gouvernement colombien du président conservateur Alvaro Uribe de faire obstacle à la libération d'otages, assurant que ce dernier «n'a aucun intérêt à trouver un accord humanitaire».

«Maladies chroniques»

Le haut commissaire colombien pour la paix, Luis Carlos Restrepo, avait assuré dans un entretien publié dimanche en Colombie qu'Ingrid Betancourt était «atteinte de maladies chroniques», mais «pas confrontée au risque imminent de mort».

Ces déclarations interviennent après l'échec de la mission humanitaire envoyée début avril par la France, à la suite d'informations alarmantes sur l'état de santé de l'otage franco-colombienne.