Etats-Unis: Déclaré coupable d'agression sexuelle, Bill Cosby traite le procureur de «connard»

PROCES L’acteur est accusé d’avoir drogué l’ancienne basketteuse professionnelle, Andrea Constand, à son domicile en janvier 2004, pour l’agresser sexuellement…

L.Br.

— 

Bill Cosby à la sortie du tribunal, le 26 avril 2017.
Bill Cosby à la sortie du tribunal, le 26 avril 2017. — Mark Makela / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’acteur Bill Cosby a été déclaré coupable d’agression sexuelle ce jeudi par un jury populaire de Pennsylvanie, au terme de près de trois semaines de procès. La victime, Andrea Constand, une ancienne basketteuse professionnelle, a dit avoir été droguée à son domicile en 2004. C’est un coup très dur pour le comédien de 80 ans, qui a été reconnu coupable des trois chefs d’accusation et risque, en théorie, un maximum 10 ans de prison pour chaque, soit 30 ans au total.

« Nous sommes très déçus par ce verdict », a commenté le conseil de Bill Cosby, Tom Mesereau. « Le combat n’est pas terminé », a-t-il ajouté, laissant planer la possibilité d’un appel. Dès le prononcé du verdict, le procureur du comté de Montgomery, Kevin Steele, a demandé que l’octogénaire soit immédiatement placé en détention, arguant qu’il risquait notamment de s’enfuir en avion. « Il n’a pas d’avion, connard ! » a alors éructé Bill Cosby, agacé. Le juge a finalement décidé de laisser l’acteur libre sous caution.

« Les femmes sont crues »

« Finalement, les femmes sont crues », a déclaré, à la sortie du tribunal, Gloria Allred, avocate de plusieurs femmes se présentant comme des victimes de Bill Cosby et d’autres victimes présumées d’agressions sexuelles, mais qui ne représentait pas Andrea Constand. « Justice est faite », a déclaré le procureur Kevin Steele, lors d’une conférence de presse après le prononcé du verdict. « Un » moment auquel il a échappé pendant trop longtemps «, a-t-il estimé, jugeant que Bill Cosby s’était » comporté comme un prédateur avec les femmes durant des décennies".

En juin 2017, à l’issue de 52 heures de délibérations, le jury du premier procès de Bill Cosby n’avait pu se prononcer à l’unanimité, entraînant son annulation. Cette fois-ci, le jury composé de sept hommes et cinq femmes a délibéré pendant plus de dix heures à Norriston, près de Philadelphie.

Cinq autres femmes ont témoigné

Le juge a invité les jurés à ne pas tirer de conclusion sur la culpabilité éventuelle de Bill Cosby du fait qu’il n’avait pas souhaité témoigner durant son procès. Le magistrat a également rappelé que les jurés ne devaient se prononcer que sur les faits présumés relatifs à Andrea Constand et non sur les agressions sexuelles présumées sur les cinq autres femmes qui ont témoigné contre Bill Cosby au procès.

Mardi, à l’occasion des plaidoiries, deux visions d’un même dossier se sont affrontées, la défense présentant Andrea Constand comme une « menteuse pathologique », tandis que l’accusation a dépeint Bill Cosby comme un manipulateur et un prédateur sexuel.

Bill Cosby a reconnu avoir procédé à des attouchements le soir des faits présumés, mais assure qu’il s’agissait d’une relation consentie. Le dossier ne contient aucune preuve matérielle.