Vatican: Le pape François va rencontrer trois victimes d'un prêtre chilien pédophile

EGLISE Le pape avait d’abord défendu l’évêque chilien Juan Barros, soupçonné d’avoir tu les crimes d’un vieux prêtre pédophile, avant de reconnaître de « graves erreurs » d’appréciation…

20 Minutes avec agences

— 

Le Pape François au Vatican, le 4 avril 2018.
Le Pape François au Vatican, le 4 avril 2018. — Giuseppe Ciccia/PACIFIC P/SIPA

Le pape François « désire leur demander pardon, partager leur douleur et sa honte pour ce qu’ils ont souffert ». Jorge Bergoglio va rencontrer ce week-end des victimes d’un prêtre pédophile chilien, après la polémique entourant ses déclarations sur ce sujet à l’issue d’un voyage au Chili.

« Le Saint-Père accueillera cette fin de semaine à la maison Sainte Marthe (sa résidence au Vatican) trois victimes d’abus commis par le clergé au Chili : respectivement Juan Carlos Cruz, James Hamilton et Jose Andrés Murillo », a précisé dans un communiqué le porte-parole du Vatican, Greg Burke, mercredi 25 avril.

« De graves erreurs » d’appréciation

Au cours d’un voyage au Chili du 15 au 18 janvier, le pape avait défendu avec force l’évêque chilien Juan Barros. Celui-ci était soupçonné d’avoir tu les crimes d’un vieux prêtre pédophile, se déclarant persuadé de son innocence et demandant aux victimes présumées des preuves de culpabilité.

Il avait ensuite présenté des excuses pour ses propos maladroits dans l’avion qui le ramenait à Rome, puis dépêché au Chili un enquêteur renommé du Vatican pour recueillir des témoignages de victimes présumés. Il avait également reconnu, début avril, avoir commis de « graves erreurs » d’appréciation.

>> A lire aussi : François présente des excuses aux victimes d'abus sexuels

>> A lire aussi : Pédophilie dans l'Eglise catholique: Le pape François exprime sa «douleur» et sa «honte»