Allemagne: Un responsable de la communauté juive «déconseille» de porter la kippa et crée la polémique

ANTISÉMITISME Joseph Schuster, le président du Conseil central des juifs d’Allemagne réagissait à une agression antisémite survenue, la semaine dernière, à Berlin…

20 Minutes avec agences

— 

Des enfants portant une kippa. (Illustration)
Des enfants portant une kippa. (Illustration) — PASCAL PAVANI / AFP

Porter ou ne pas porter la kippa ? En Allemagne, le débat agite les esprits depuis l’agression de deux jeunes portant le couvre-chef juif et l’élan de solidarité qui a suivi. Mercredi 18 avril, deux jeunes ont en effet été agressés à Berlin.

Sur les images filmées par l’une des victimes, on voit son agresseur en train de le fouetter avec une ceinture. L’affaire avait ému jusqu’au plus haut sommet de l’État : la chancelière Angela Merkel avait dénoncé cet « incident terrible » et promis de « réagir ».

Porter la kippa par solidarité

En réaction à l’agression antisémite de la semaine dernière, la communauté juive berlinoise a appelé la population à un rassemblement de solidarité, invitant juifs et non juifs à porter une kippa.

Le président du Conseil central des juifs d’Allemagne Joseph Schuster a indiqué ce mardi au micro de la RBB : « Porter [la kippa] avec un air de défi serait en principe la bonne chose à faire mais je dois en réalité déconseiller à des personnes seules de se montrer dans le centre des grandes villes d’Allemagne avec une kippa ».

Mauvais remède

D’autres responsables de la communauté juive estiment qu’il ne s’agit pas du bon remède. Le rabbin américain Abraham Cooper s’est dit inquiet. Il estime que quand un responsable juif « respecté juge nécessaire de presser les juifs de dissimuler leur identité, alors il est clair que les autorités allemandes ont échoué à protéger les droits de leurs citoyens juifs et à combattre l’antisémitisme croissant ».

Président de l’Association juive européenne (EJA), le rabbin Menachem Margolin a demandé à Joseph Schuster de « retirer » son appel. Selon lui, le président du Conseil central des juifs d’Allemagne « se trompe dans le remède. […] Ne pas porter la kippa par peur de l’antisémitisme, c’est en fait l’accomplissement de la vision des antisémites en Europe ».

>> A lire aussi : Allemagne: Selon Angela Merkel, une «autre forme d'antisémitisme» apparaît chez des réfugiés arabes

>> A lire aussi : Manifeste contre l'antisémitisme: Les responsables musulmans dénoncent un «procès injuste»