Etats-Unis: Donald Trump, grand absent de la cérémonie d'hommage à Barbara Bush

HOMMAGE Un millier d’invités, parmi lesquels les anciens couples présidentiels démocrates Barack et Michelle Obama et Bill et Hillary Clinton, ont assisté à cette cérémonie...

C. Ape. avec AFP

— 

L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Barbara Bush, a été placée en soins palliatifs, a annoncé un porte-parole de son mari le 15 avril 2018.
L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Barbara Bush, a été placée en soins palliatifs, a annoncé un porte-parole de son mari le 15 avril 2018. — J. SCOTT APPLEWHITE/AP/SIPA

Anciens présidents, famille et amis ont rendu samedi à Houston un dernier hommage à l’ancienne Première dame des Etats-Unis Barbara Bush, décédée mardi à l’âge de 92 ans et qui fut le pilier d’une des plus grandes familles politiques du pays.

Barbara Bush laisse derrière elle son mari, George H. W. Bush, 93 ans et président de 1989 à 1993, cinq enfants dont George W. Bush, président de 2001 à 2009, dix-sept petits-enfants et sept arrière-petits-enfants.

Donald Trump en mauvais termes avec les Bush

Un millier d’invités, parmi lesquels les anciens couples présidentiels démocrates Barack et Michelle Obama et Bill et Hillary Clinton, ont assisté à cette cérémonie remplie d’émotion et retransmise en direct par les grandes chaînes de télévision.

L’actuelle Première dame Melania Trump était aussi présente aux côtés des Obama pour représenter Donald Trump… grand absent de la cérémonie. Celui-ci a souhaité éviter les « perturbations » qui auraient été causées par les mesures de sécurité supplémentaires que sa présence aurait nécessitée, ainsi que par respect pour la famille Bush, selon la Maison Blanche.

Donald Trump a toutefois assuré samedi sur Twitter être « en pensées et en prières avec toute la famille Bush ».

« Aujourd’hui le monde a rendu hommage à une femme d’une personnalité et d’une grâce incontestables », a pour sa part assuré dans un communiqué Melania Trump, saluant « la vie remarquable (de Barbara Bush) comme mère, épouse et courageuse Première dame ».

Même si des présidents américains en exercice ont déjà préféré ne pas assister aux funérailles de personnalités, le milliardaire républicain n’est pas en bons termes avec les Bush, qui ne l’avaient pas soutenu alors qu’il était candidat à la présidentielle de 2016.