Réception inédite du pape aux Etats-Unis

Pauline Mouhanna - ©2008 20 minutes

— 

Le pape Benoît XVI, 81 ans, a entamé mardi soir une visite de six jours aux Etats-Unis. Fait exceptionnel : Georges Bush est venu l'accueillir à sa descente d'avion. Un geste unique dans l'histoire de la présidence américaine qui symbolise l'importance accordée par un président, protestant méthodiste, au chef de l'Eglise catholique.

Unique également, le détour de Joseph Ratzinger à Ground Zero, le site des attentats du 11 Septembre à New York ainsi que dans une synagogue, temple juif. Autre moment fort, son intervention devant l'Assemblée générale des Nations unies, demain. Selon des experts du Vatican, il est probable que le pape lance un message de paix et qu'il évoque la guerre en Irak à laquelle le Saint-Siège s'était opposé. Très croyante, l'Amérique compte quelque 70 millions de catholiques, soit près d'un quart de la population, pour 51 % de protestants.

Mais, alors que la course à l'investiture fait rage entre Barack Obama et Hillary Clinton, les électeurs catholiques font l'objet de toutes les convoitises. Pour l'instant, c'est Hillary Clinton qui tient la corde. Et mardi, lors de la primaire en Pennsylvanie, le vote catholique pourrait s'avérer déterminant.