Des produits français pas vraiment boudés

- ©2008 20 minutes

— 

Les appels à ne plus acheter de marques françaises en Chine n'ont pas d'effet sur les relations économiques entre Paris et Pékin, a assuré hier le ministère des Affaires étrangères.

La veille, la Chine avait pourtant refusé de condamner les appels au boycottage des enseignes ou produits hexagonaux. Elle estimait que la réaction des Chinois « a une raison », appelant la France à « écouter attentivement leurs voix ».

Les deux pays sont en froid depuis le fiasco du passage de la flamme à Paris. La menace de Nicolas Sarkozy de bouder la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques si Pékin ne reprend pas contact avec le dalaï-lama, le leader tibétain, pèse aussi sur les relations franco-chinoises.