Roumanie: En pleine épidémie de rougeole, un prix remis à une militante anti-vaccins fait scandale

POLEMIQUE Olivia Steer affirme que les élus veulent transformer la Roumanie « en un vaste camp de concentration où tous les citoyens sont soumis à des expériences médicales »…

20 Minutes avec agences

— 

Le prix remis à une militante anti-vaccin fait polémique en Roumanie (illustration).
Le prix remis à une militante anti-vaccin fait polémique en Roumanie (illustration). — S. Ortola / 20 Minutes

Elle a dû faire machine arrière. En Roumanie, l’ONG « Association pour une vie saine » a décidé de retirer un prix qu’elle avait initialement remis à Olivia Steer, une célèbre militante anti-vaccination.

Ce prix, décerné pour son « rôle actif dans la société », a suscité un tollé jeudi 19 avril, dans ce pays en proie à une grave épidémie de rougeole. Car depuis fin 2016, 49 personnes, dont 42 enfants de moins de trois ans sont décédés. Plus 12.000 cas ont été recensés.

Des sponsors à l’image « ternie »

« Nous avons décidé de retirer ce prix, même si le choix de l’offrir à Olivia Steer reposait sur des arguments qui n’ont rien à voir avec l’activité lui ayant valu des critiques », a annoncé Florentina Opris, présidente de l’ONG et organisatrice d’un gala censé récompenser des personnalités « œuvrant pour la santé ».

Plusieurs sponsors de cet événement avaient auparavant regretté d’avoir vu leur image « ternie » par l’association avec « une personne qui promeut l’ignorance scientifique et médicale ».

Des citoyens « soumis à des expériences médicales »

Olivia Steer, animatrice de télévision et fer de lance d’une virulente campagne anti-vaccination, a multiplié les critiques contre un projet de loi visant à rendre obligatoires une dizaine de vaccins infantiles.

Elle a notamment affirmé que les élus « veulent transformer ce pays en un vaste camp de concentration où tous les citoyens sont soumis à des expériences médicales, par l’inoculation de vaccins entraînant de graves maladies, voire la mort ».

>> A lire aussi : Epidémie de rougeole: Les autorités sanitaires craignent un phénomène d'ampleur si la population n'est pas vaccinée

>> A lire aussi : Épidémie: Pourquoi la rougeole s’en prend à la génération des années 1980?