VIDEO. Catalogne: Manuel Valls courtisé par le parti Ciudadanos pour se présenter à la mairie de Barcelone

ESPAGNE Le parti Ciudadanos a confirmé dans la presse espagnole avoir fait une proposition à l'ancien Premier ministre français...

L.Br.

— 

Manuel Valls lors d'un colloque à Madrid, le 19 avril 2018.
Manuel Valls lors d'un colloque à Madrid, le 19 avril 2018. — Emilio Naranjo/EFE/SIPA

Manuel Valls bientôt maire… de Barcelone ? L’ancien Premier ministre français a confié ce vendredi « étudier » l’offre du parti catalan anti-indépendantiste Ciudadanos (Citoyens), un jeune mouvement centriste à la conquête de l’hôtel de ville catalan.

Les élections municipales espagnoles se dérouleront en 2019, et pourraient voir l’apparition d’un candidat surprise : Manuel Valls, l’ancien Premier ministre français. C’est en tout cas ce qu’a déclaré ce natif de Barcelone sur la chaîne TVE ce vendredi : « Je veux poursuivre le débat indépendantiste et je vais l’étudier », a-t-il déclaré, évoquant la proposition qu’il dit avoir reçue d’Albert Rivera, leader du mouvement Ciudadanos.

Ce dernier, considéré comme le Macron espagnol, lui a proposé de rejoindre la campagne de son parti centriste. Une information confirmée par Ciudadanos. « C’est une possibilité. Tout dépend de lui. Rien n’est décidé », a glissé une source anonyme du parti au journal El Espanol.

Faible présence dans la politique municipale

Manuel Valls a toujours été un fervent opposant de l’indépendance de la Catalogne. « Le projet séparatiste est mort avec la réponse du Roi et de l'Europe, mais les idées des indépendantistes continuent d’exister et le processus va être long car la société est très divisée », a affirmé Manuel Valls au cours de ce même entretien, en assurant que la société espagnole « va passer à autre chose ».

Le parti Ciudadanos, qui a gagné les élections catalanes le 21 décembre, est conscient de sa faible présence dans la politique municipale. La première formation du Parlement catalan, sortie en tête des élections de décembre, ne gouverne aucune des principales villes catalanes. Elle compte sur les élections à venir pour pallier ce déficit. Manuel Valls pourrait faire partie de ce projet.