VIDEO. Arabie Saoudite: Première séance de cinéma depuis 35 ans, «Black Panther» au programme

INEDIT Les Saoudiens étaient jusqu’à présent obligés d’aller au cinéma à Dubaï, au Bahreïn ou à Londres pour voir une séance, un loisir très coûteux…

Lucie Bras

— 

(Photo officielle) du ministre de l'information du pays, accompagné du patron du groupe AMC, le 18 avril 2018.
(Photo officielle) du ministre de l'information du pays, accompagné du patron du groupe AMC, le 18 avril 2018. — Bandar AL-JALOUD / Saudi Royal Palace / AFP

Pour la première fois depuis 35 ans, les Saoudiens vont pouvoir découvrir et redécouvrir le cinéma dès vendredi après une séance de « Black Panther » test mercredi destinée aux professionnels. Trente-cinq ans, c’est le temps d’une génération. Les jeunes Saoudiens qui n’ont jamais connu le cinéma dans leur pays peuvent désormais acheter des billets dès aujourd’hui, avant les premières séances prévues pour demain.

Les autorités locales ont cependant nuancé en indiquant que les séances test pourraient encore s’étaler sur plusieurs jours, en attendant la mise au point d’un système de billetterie sur Internet.

« Bienvenue dans une ère où les films peuvent être vus par les Saoudiens non pas à Bahrein, non pas à Dubai, non pas à Londres… mais à l’intérieur du royaume », a commenté le directeur général de la société américaine, Adam Aron lors de la projection. Il s’est félicité d’un « jour historique » pour son entreprise, ainsi que pour l’Arabie saoudite.

40 cinémas dans 15 villes du pays

Avant l’arrivée officielle des cinémas dans le royaume, les Saoudiens étaient jusqu’à présent réduits à voir leurs films préférés dans les multiplexes et autres parcs d’attractions de Dubai ou de Bahrein, où ils dépensent chaque année des milliards de dollars.

Le royaume ultraconservateur, dont le prince héritier Mohammed ben Salmane s’est engagé dans une série de réformes sociétales, a mis fin l’an dernier à 35 ans d’interdiction des salles de cinéma, contre l’avis des milieux religieux conservateurs.

Selon des médias saoudiens, la société prévoit d’ouvrir 40 cinémas dans 15 villes du pays au cours des cinq prochaines années. C’est le géant américain AMC Entertainment qui a obtenu la première licence pour les exploiter. Les exploitants cinématographiques ont longtemps considéré le royaume comme le dernier marché de masse inexploité du Moyen-Orient, avec plus de 30 millions d’habitants, dont la majorité a moins de 25 ans.

>> A lire aussi : Black Panther est le film le plus tweeté de l'histoire

>> A lire aussi : «Black Panther» dépasse le milliard de dollars de recettes dans le monde (et ce n'est pas fini)

>> A lire aussi : Emmanuel Macron et le Saoudien Mohammed ben Salmane se sont retrouvés autour d’un dîner en tête-à-tête au Louvre