VIDEO. Etats-Unis: Un mort après une défaillance moteur et un hublot brisé en plein vol

ETATS-UNIS Un Boeing de Southwest Airlines avec 149 personnes à bord a réussi à se poser en urgence à Philadelphie...

P.B. avec AFP

— 

Un Boeing 737 de Southwest Airlines s'est posé en urgence à Philadelphie, le 17 avril 2018.
Un Boeing 737 de Southwest Airlines s'est posé en urgence à Philadelphie, le 17 avril 2018. — Amanda Bourman/AP/SIPA

C’est le premier décès sur un vol américain depuis 2009. Une passagère d’un vol New York-Dallas de la compagnie Southwest est décédée mardi, après la défaillance d’un moteur qui a contraint l’appareil à un atterrissage d’urgence à Philadelphie, a indiqué le président du régulateur des transports américain (NTSB). Selon les pompiers, l’incident a également fait sept blessés légers.

Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd : des débris du moteur ont brisé un hublot, provoquant une violente dépressurisation de l’appareil à 10.000 mètres d’altitude. « Une femme a été partiellement aspirée vers l’extérieur et a été retenue par des passagers, a déclaré le beau-père d’une passagère à NBC Philadelphie. La victime, mère de deux enfants, se nomme Jennifer Riordan, d'après les médias américains

Selon le récit de passagers recueilli par NBC, ils ont entendu une forte explosion à gauche de l'appareil, au niveau du moteur, puis des débris ont été précipité sur le fuselage, brisant le hublot. «L'avion a piqué directement, ça sentait la fumée, il avait des cendres partout», a raconté un homme assis trois rang derrière. La victime aurait été partiellement aspirée hors de l'appareil, «jusqu'à la taille», et les passagers alentours recouverts de son sang, a expliqué un autre témoin à la chaîne.

« Il nous manque un bout de l’avion »

L’un des passagers, Marty Martinez, a filmé une vidéo dans l’avion, permettant de reconstituer en partie les évènements à bord de l’appareil. « Il y a un problème avec notre avion, on dirait qu’on tombe. Atterrissage d’urgence », dit-il sur cette vidéo postée en direct sur Facebook, où on le voit lutter avec son masque à oxygène. « Je croyais que j’étais en train d’enregistrer les derniers moments de mon existence tout du long car j’avais du wifi, c’était absolument terrifiant », il y avait « du sang partout », a précisé Marty Martinez à la chaîne CBS après l’atterrissage. « On avait l’impression de faire une chute libre (…) Les hôtesses et stewards étaient en pleurs ».

« Il nous manque un bout de l’avion, donc on va devoir ralentir un peu », a indiqué l’un des pilotes, très calme, à la tour de contrôle, avant d’ajouter : « Est-ce que vous pouvez envoyer les secours sur le tarmac ? On a plusieurs passagers blessés » « Est-ce que votre avion est en feu ? », demande le contrôleur. « Non, il n’est pas en feu mais il en manque une partie. Ils [les passagers] ont dit qu’il y a un trou et que quelqu’un a été éjecté. »

Le patron de Southwest, Gary Kelly, a adressé ses « sincères condoléances » à la famille de la victime dans un message vidéo.