Irak: Une djihadiste française condamnée à la perpétuité

TERRORISME La jeune femme de 29 ans a été condamnée à Bagdad pour appartenance au groupe de l'Etat islamique...

20 Minutes avec AFP

— 

Un logo de l'organisation Etat islamique en Irak. (Illustration)
Un logo de l'organisation Etat islamique en Irak. (Illustration) — AHMAD AL-RUBAYE / AFP

La djihadiste française Djamila Boutoutaou, 29 ans, a été condamnée ce mardi à la prison à perpétuité pour appartenance au groupe Etat islamique (EI) par un tribunal de Bagdad.

Une autre Française, Melina Boughedir, 27 ans, a été condamnée en février à sept mois de prison, non pas au titre de la loi sur le terrorisme mais sur l’accusation de séjour illégal en Irak. La jeune femme, qui s’était présentée en février au tribunal, son fils dans les bras, a déjà passé plusieurs mois en préventive. Une source judiciaire avait indiqué lors du jugement qu’elle ne resterait en détention que le temps que des documents de sortie soient établis, dans l’optique de son expulsion vers la France, où ont déjà été rapatriés trois de ses quatre enfants.

Une intervention de la France en cas de condamnation à mort

Emmanuel Macron a affirmé dimanche que la France demanderait, en cas de condamnation à mort de djihadistes français jugés en Irak, que cette peine soit « commuée » en emprisonnement. « Nous demanderons, comme nous le faisons à chaque fois, que cette peine soit commuée dans une peine qui est conforme à ce que défend la France, c’est-à-dire en particulier une peine de prison », a promis le chef de l’Etat dans une interview à BFMTV, RMC et Mediapart.

Début avril, six ressortissantes turques avaient été condamnées à mort et une septième à la prison à perpétuité. En février, 15 autres Turques avaient été condamnées à la peine capitale. Avant elles, une Allemande et une Turque avaient été condamnées à mort lors de procès que l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) avait jugé « inéquitables ».